Les boulangers menacent de tout arrêter par solidarité aux 3 boulangeries fermées sur ordre du COPIL

Le syndicat national des boulangers du Gabon a menacé lundi d’entrer en grève par solidarité aux 3 boulangeries de Libreville et Akanda fermées sur ordre de la Brigade mixte du Comité de pilotage de la lutte contre le coronavirus (COPIL), a appris Gabonactu.com.

Selon Jaber Nguembet Yasser, président de ce syndicat joint au téléphone par la rédaction de Gabonactu.com, 3 boulangeries de Libreville ont été fermées lundi parce que le personnel ne disposait pas de test covid. Les boulangeries fermées sont : Blé doré à Avrombam et le Restaurant Cacao situé au carrefour JiJi (à Akanda) et la Boulangerie Royal escale en face d’Immaculée conception.


Les boulangers ne veulent pas seulement soutenir leurs collègues. Ils dénoncent également le coût de 10 000 FCFA imposé par semaine et par agent du secteur pour passer le test covid.

Selon Jaber Nguembet Yasser, la boulangerie Royal escale qui emploie 70 personnes paiera 700 000 FCFA par semaine soit 2, 8 millions de FCFA par mois. « C’est trop », c’est exclamé le président du syndicat.

Le ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya aurait eu des contacts informels avec le syndicat des boulangers. Il aurait obtenu la suspension de la grève en attendant l’ouverture des négociations ce mardi à 10 heures.

« Un test Covid à 10 000 FCFA par semaine par agent tuera les boulangers qui réclament depuis plusieurs années l’augmentation du prix de la baguette suite à l’augmentation constante du prix de la farine et des autres intrants », a soutenu M. Nguembet.

Le 10 février 2020, le syndicat avait arrêté le travail et menacé d’augmenter le prix du pain de 125 à 150 FCFA. Une augmentation de 1000 FCFA sur le prix du sac de la farine était à l’origine de cet arrêt.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.