Lenteur dans l’organisation des législatives 2018 : Les Mamboundouîstes appellent à la mise en demeure du gouvernement

Les membres composant le courant  Mamboundouîstes lors d’une précédente sortie @ Facebook Jean Olivier Koumba Mboumba

 
Libreville, 19 mars (Gabonactu.com) – Les Mamboundouîstes, un courant politique localisé au sein de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition modérée), ont appelé dans un communiqué dont Gabonactu.com a obtenu copie, à la mise en demeure de l’actuel gouvernement qui selon ces opposants a montré son incompétence à organiser dans les délais les élections législatives prévues le 28 avril 2018.
 
« Les Mamboundouîstes demandent la mise en demeure du gouvernement pour n’avoir pas pu organiser les élections législatives dans les délais indiqués par la Cour Constitutionnelle au plus tard au mois d’Avril 2018 », a réclamé le courant Mamboundouîstes dans son communiqué faisant le compte rendu de ses réunions  hebdomadaire.
 
Après avoir relevé l’illégitimité des députés actuels à l’Assemblée nationale, les Mamboundouîstes ont également réclamé l’implication personnelle du Président Ali Bongo pour débloquer la situation. Ce  statu quo selon les opposants est de nature à entretenir la crise politique dans le pays.
          
« Considérant le dialogue politique comme un principe de la bonne gouvernance, un moyen à l’origine de beaucoup d’avancées significatives et de déblocages des malentendus dans le paysage politique de notre pays, les Mamboundouistes, souhaitent que le Président de la République reçoive au plus haut point, la classe politique gabonaise pour une intervention politique optimale, aux fins de fixer d’accord parties la période de l’organisation des élections législatives 2018 », ont-il lancé.
 


Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.