Le séjour médical de Yann Engonga en Turquie durera 3 mois tous frais payés par l’Etat

Yann Engonga, 25 ans, l’élève gabonais dont les mains ont été arrachées en février dernier suite à l’explosion d’une grenade lacrymogène introduite dans son église par un frère en Christ est bien arrivé en Turquie ce mercredi aux premières heures de la matinée pour un séjour médical qui durera environ 3 mois, selon les prévisions des spécialistes.

Yann a quitté Libreville en compagnie de sa maman et d’un médecin. Tous sont intégralement pris en charge par l’Etat gabonais.


En Turquie, le jeune Engonga subira d’abord une opération à l’œil gauche pour extraire les débris du gaz lacrymogène restés coincés dans l’œil après l’explosion. Il lui sera ensuite posé des prothèses pour espérer retrouver une autonomie.

Actuellement, il ne peut pas manger seul, se doucher, ni aller aux toilettes seul. C’est sa maman ou sa petite sœur qui s’occupe de lui.

En rappelle qu’en février 2021, les gabonais se sont soulevés pour protester contre les mesures d’austérité prises par le gouvernement pour contrer la propagation de la pandémie du Covid 19. C’était sous le mot d’ordre « concert des casseroles », un mouvement lancé via les réseaux sociaux par des activistes.

Tous les soirs dès 20 heures, les gabonais étaient invités à sortir de leur domicile en plein confinement total pour cogner sur les marmites durant 5 minutes.

Le mouvement a rapidement gagné tout le pays y compris dans les quartiers résidentiels de Libreville.

Malheureusement, il y a eu des débordements dans plusieurs villes. A Libreville et à Port-Gentil notamment. 2 Morts par balles à Libreville. A port gentil, un blessé grave. C’est Yann Engonga, élève en classe de terminale.

Yann Engonga était ce dimanche de février dans son église quand un camarade arrive dans l’église avec un jouet. Les jeunes se passent le curieux jouet de mains en mains.

 Le jouet en question était une grenade lacrymogène non explosée. La veille, la police et l’armée étaient déployées dans la ville pour où des émeutes avaient éclaté pour protester contre le confinement.

La grenade s’explose entre les mains de Yann qui a arraché le jouet de la bouche d’un enfant de 2 ans.

Yann s’est retrouvé avec les deux mains arrachées. Opéré en urgence, il lui reste un seul doigt. Le pouce gauche. Outre les deux mains, Yann a été touché à l’œil. Des éclats de la grenade sont rentés dans son œil gauche. Une partie a été enlevée lors d’une opération mais ceux qui étaient en profondeur sont restés dans l’œil. C’est le plus grand mal qui ronge le jeune homme. Il avait aussi besoin d’aller dans un centre spécialisé pour trouver des prothèses qui lui permettront de retrouver une certaine autonomie.

Carl Nsitou


2 thoughts on “Le séjour médical de Yann Engonga en Turquie durera 3 mois tous frais payés par l’Etat

  1. Je me réjouis de cette information et souhaite que tout se passe bien pour ce jeune compatriote. Je salue cette prise en charge par l’État gabonais de ce triste dossier.

  2. Du courage mon frère, sa ira et le Dieu dont tu es le serviteur soit avec toi et toute la famille. Nous t’aimons et te soutiendrons dans nos prières.
    Merci beaucoup à nos autorités qui ont fait preuve d’une grande sagesse divine tout en sauvant la vie de ce compatriote.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.