« Le pouvoir piétine la liberté de conscience, la liberté de culte qui en fait partie » (Evêque Mike Jocktane)

L’évêque Mike Joctane, leader de l’Eglise « Christ Révélé aux Nations », a dans un post sur sa page Facebook, décrié les conditionnalités très restrictives et injustifiées, selon lui, découlant   de la réouverture des lieux de culte annoncée par le gouvernement pour le 30 octobre prochain.

« Le pouvoir piétine la liberté de conscience, la liberté de culte qui en fait partie », a déploré M. Jocktane.
Selon une annonce du gouvernement, les lieux de culte fermés depuis le 12 mars dernier pour freiner la propagation du Coronavirus (Covid-19) devaient rouvrir le 30 octobre prochain. Une réouverture apparemment partielle, les chrétiens ouvriront leurs temples seulement les dimanches et les musulmans leurs mosquées les vendredis de la semaine.
Dans chaque lieu de culte, il est exigé 30 fidèles au maximum. Ceux-ci doivent au préalable se faire dépister au Covid-19 moyennant 5000 FCFA et par la suite s’enregistrer au ministère de l’intérieur qui délivrera l’autorisation pour assister au culte. Des mesures jugées rédhibitoires par ce leader religieux.
« Le système a peur de notre liberté, mes frères et sœurs. Il a peur de notre émancipation. Il a peur de notre capacité à nous élever, à nous réunir. Le pouvoir veut vous contrôler », a-t-il fait savoir en indiquant par ailleurs qu’il ne se laissera pas faire.
Pour lui, « je veux dire clairement que pour ma part j’assumerai mes responsabilités. Je ne me cacherai pas. Je ne renoncerai pas ».

Antoine Relaxe



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.