Le PDG a rendu un dernier vibrant hommage à Clémence Mezui Mboulou

Le Secrétariat Exécutif du Parti Démocratique Gabonais (PDG) conduit par son Secrétaire Général, Éric Dodo Bounguendza, a rendu jeudi, un dernier vibrant hommage à Clémence Mezui Mboulou décédé le 24 septembre dernier au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (CHUL) de suite d’une longue maladie.

« Camarade Clémence et Grande Sœur, C’est avec grande émotion que je t’écris ces derniers mots sur cette Terre Mère. Ton dynamisme, ton énergie et ton engagement auprès du Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba et de notre Grand Parti, restent un exemple pour notre génération. »

« Mon cœur, mes mots ne peuvent exprimer ce que je ressens depuis ton départ. Le DCP, le PDG et moi-même restons meurtris par ton départ précipité. Avec toute Notre Affection militante, Repose en Paix auprès de Notre Père Ciel! », a tristement écrit le Secrétaire Général du PDG Éric Dodo Bounguendza dans le livre d’or.

Clémence Mezui, était une femme politique de poigne. Elle est décédée dans la nuit de mercredi à jeudi 24 septembre au CHU d’Angondje au nord de Libreville.

Intellectuelle accomplie, sociologue, enseignante à l’Université Omar Bongo (UOB), Clémence Mezui a tiré sa révérence après une longue maladie.

Clémence Mezui Me Mboulou a mené son combat politique de tous les côtés. Sa première heure de gloire en politique a sonné lorsque Zacharie Myboto claque la porte du Parti démocratique gabonais (PDG) pour fonder son propre parti : l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD). C’était le 30 avril 2005. Myboto bombarde Clémence Mezui au poste de Secrétaire général. Omar Bongo Ondimba régnait en maître absolu du Gabon. Il trouve désormais en face une voix féminine.

Clémence Mezui secoue le cocotier avec sa voix qui sonne aux oreilles comme un tonner. Son franc parlé, sa langue directe et populiste fait d’elle le chouchou des médias nationaux et internationaux. Sa lune de miel à l’UGDD durera jusqu’après l’élection présidentielle de 2005, la dernière pour Omar Bongo Ondimba fatigué par la maladie.

Clémence Mezui bascule du côté du pouvoir qu’elle a tenté de détruire par sa puissante parole de sociologue. Elle intègre le PDG où elle brille également de mille feux.

En 2009, Ali Bongo Ondimba, en fera un de ses nombreux porte-paroles. Femme battante, l’universitaire occupera plusieurs fonctions dont celles de porte-parole du PDG.

En décembre 2019, elle est confirmée Conseiller Spécial, Chargé de Missions du Président de la République. Mais sa santé est chancelante.

Clémence Mezui séjournera à plusieurs reprises en France et au Maroc pour se soigner. Chrétienne pratiquante, elle est rappelée à Dieu après avoir accompli sa mission sur terre.  

Antoine Mayombo

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.