Le discours d’Ali Bongo devant le parlement réuni en congrès clos le débat sur son état de santé, selon le CLR

Le Délégué général du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité), Dr Nicole Asselé, a estimé avec satisfaction que le discours prononcé vendredi 25 juin par le Président Ali Bongo Ondimba devant le parlement (Assemblée Nationale et Senat) réuni en congrès à Libreville, constitue une preuve irréfutable pour clore définitivement, dit-elle, le persistant débat sur l’état de santé du Chef de l’Etat.  

« Mais ma joie est d’autant plus grande que cette prestation grandeur nature du Chef de l’Etat vient définitivement clore un débat qui n’en était pas un en réalité. Le Gabon est manifestement tenu et dirigé pour accélérer sa transformation, notamment en matière de formation, de santé, d’assurance maladie et de système des retraites », a déclaré Mme Asselé sur sa page Facebook.

Le numéro un gabonais s’est adressé aux députés et sénateurs en présentiel selon l’article 24 de la constitution qui lui confère ce droit. Il a félicité les parlementaires pour l’adoption de certains projets de lois qui selon lui, promeuvent le bien-être collectif et  favorisent « l’émergence d’une société gabonaise plus humaniste, plus solidaire ».


« Oui, vous avez devant vous une opportunité historique d’engager résolument notre pays dans une voie plus ambitieuse, plus prometteuse, plus équitable. Par les réformes législatives et sociétales, mais aussi par l’adoption des stratégies qui favorisent une croissance endogène et durable », a-t-il souligné.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.