La mobilisation et la détermination du peuple gabonais seront les armes fatales qui enverront le régime d’Ali Bongo au repos en 2023  selon Barro Chambrier

Bouclant sa campagne de séduction à Moabi, capitale départementale de la Douigny dans la province de la Nyanga (sud-ouest), le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM, opposition), Alexandre Barro Chambrier, porteur d’un message de rupture avec l’ordre ancien, a demandé aux populations de cette partie du pays à rester mobilisées et déterminées durant l’élection présidentielle de 2023 pour, dit-il, contraindre la régime d’Ali Bongo dont le « bilan est calamiteux » d’aller se reposer.

« Dieu nous a déjà envoyé des signes, restons mobilisés et déterminés, car nous sommes sur la bonne voie. Suivons le processus par étape en allant premièrement voter en masse et pour la suite, nous vous partagerons notre orientation », a indiqué M. Barro Chambrier partout où il est passé dans des dizaines des localités de la Nyanga.

Pour le pressenti candidat de l’opposition au prochain scrutin présidentiel, l’heure n’est plus aux lamentations ni au découragement mais à l’action sur le terrain pour mettre fin aux 14 années de précarité, de misère, de souffrance, de gabegie et de mauvaise gouvernance imputable à l’actuel régime qui brillerait par des simples incantations.


« Pour 2023, sachez qu’il n’y a pas de personne plus forte que celle qui est déterminée », a-t-il insisté.

Agrégé en économie, le Pr Barro Chambrier a travaillé pendant 8 ans au FMI en qualité  d’administrateur et avait à sa charge 24 pays. La qualité d’ancien administrateur au FMI, indique-ton,  « lui octroie un profil sur mesure capable de susciter l’intérêt des investisseurs étrangers, de chercher des financements pour la construction d’infrastructures et endiguer le chômage chez les jeunes etc… ».

L’opposant Alexandre Barro Chambrier et sa suite ont sillonné la quasi-totalité des villages et villes de la province de la Nyanga. Son périple  est parti de  Mabanda et ses environs, en passant par les villes principales de  Tchibanga, Mayumba, Mongo, et Moabi, en plus d’un détour à Gamba dans l’Ogooué-Maritime et Mimongo dans la Ngounié. Il s’est poursuivi jeudi 11 août 2022 dans la province de l’Ogooué Lolo avec le même message d’espoir.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.