La nouvelle usine de CIMAF Gabon produira 500 000 tonnes de ciments par an: l’Ambassadeur du Maroc salut une coopération Sud-sud gagnant-gagnant

L’Ambassadeur du Maroc au Gabon, Abdallah Sbihi durant son allocution le 21 septembre à Owendo © Com AMG
L’Ambassadeur du Maroc au Gabon, Abdallah Sbihi a dans son allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie d’inauguration le 21 septembre courant de la nouvelle usine d’une capacité de production de 500 000 tonnes  de ciments par an du groupe marocain CIMAF Gabon implantée à Owendo (zone portuaire située à la banlieue sud de Libreville), salué l’excellente coopération Sud-sud du reste gagnant-gagnant entre  les deux pays.   

« L’implantation de cette usine, comme l’a si bien dit le Chef de l’Etat dans son Allocution à l’occasion de la cérémonie d’inauguration, est un témoignage des réalisations qui sont accomplies dans le cadre du Gabon industriel, et constitue un reflet de l’excellence des relations entre le Royaume du Maroc et la République Gabonaise, lesquelles relations sont orientées vers un renforcement de la coopération Sud-Sud », a déclaré M.Sbihi.
Cette deuxième usine du Groupe marocain Ciments de l’Afrique (CIMAF) au Gabon a nécessité un investissement de 9 milliards de FCFA. Elle dispose d’une capacité de 500 mille tonnes de ciments par an, avec une extensible d’un million de tonnes.
L’unité de production vient ainsi couvrir la demande intérieure du en ciments estimée à 600 mille tonnes par an.
« Il est à noter que cette usine, réalisée dans le respect de l’environnement et du développement durable, a contribué à la résorption du chômage et au transfert de technologies, objectifs qui sous-tendent les multiples investissements réalisés par les opérateurs marocains dans le continent africain », a-t-il souligné.
L’inauguration de la 2ème ligne de production du Groupe Marocain au Gabon a été faite par le Premier Ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda en présence de plusieurs membres du gouvernement et d’autres officiels.

Antoine Relaxe



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.