Gabon : le plaidoyer des enseignants auprès du Premier Ministre pour sauver l’année scolaire

La CONASYSED  pourrait renter en grève si son cri d’alarme n’est pas entendu © D.R

La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), excédée l’indifférence du Ministre de l’Education Nationale, Pr Patrick Daouda Mouguiama à apporter des solutions à leur cahier de charges déposé sur sa table plus d’un an, a adressé une lettre de plaidoyer au Premier Ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, chef du gouvernement pour enfin régler les points de revendications, gage dit-elle, d’une bonne fin d’année scolaire 2020-2021 sans soubresauts.  

« Madame le Premier Ministre, il serait donc souhaitable, par les soins de votre excellente diplomatie et de votre management, que le Gouvernement dont vous avez la charge envisage une sortie satisfaisante pour tous sans laquelle l’année scolaire ne saurait s’achever sous de meilleurs auspices », a martelé la CONASYSED dans une lettre datant du 10 mai 2021 signée Joël Nziengui, Délégué national administratif adjoint.


Dans le cahier de charges de la CONASYSED déposé depuis le 03 février 2020, les enseignants réclament, la   régularisation   de   toutes   les   situations   administratives (recrutement, intégration, titularisation, avancement, reclassement) ; le paiement des rappels solde et des sommes dues ; le paiement des vacations 2020 ; et l’organisation des concours internes d’entrée à l’ENI et à l’ENS.

Ils revendiquent également, prime COVID-19 ; la nomination régulière des chefs d’établissements et d’autres administratifs, car « ceux nommés le 30 septembre 2019 le sont dans l’illégalité en l’absence d’un décret de nomination, conformément à l’article 20 de la Constitution de la République Gabonaise, et à l’article 63 de la loi 8/91 portant statut général des fonctionnaires ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.