Gabon : bientôt une Académie des métiers de la femme à Libreville

L’économiste gabonais, Arnaud Steeve Ndong, a dans un entretien exclusif accordé à Gabonactu.com, annoncé, l’ouverture très prochaine à Libreville d’un centre de formation spécialisé dénommé : « Académie des métiers de la femme (AMF) ».

L’Académie ambitionne d’offrir aux femmes en général, à celles qui sont dans les prisons et aux jeunes filles gabonaises, une offre de formation orientée vers des domaines techniques et contribuer activement et de manière efficiente à une insertion en emploi plus rapide des femmes.

L’AMF formera essentiellement ses apprenants sur les métiers de la conduite des camions, des tracteurs agricoles, des engins de travaux publics et de manutention ainsi que dans la maintenance et la réparation des équipements du secteur de la santé.


Elle aura également des formations outillant ces derniers dans les domaines de l’échafaudage, l’élingage et inspection opérationnelle, en équipement mobiles, en inspection opérationnelle des appareils et accessoires de levage, en sécurité électrique et aura une formation des formateurs.

L’AMF, comme centre de formation bénéficie de l’appui d’une organisation à but non lucratif de droit canadien appelé ACP (Afrique Canada Pacifique).

La Direction du conseil d’administration de  ACP est représentée par les pays tels que le Canada, le Gabon, le Rwanda et la Guinée. L’ACP a pour particularité d’avoir des femmes aux postes de président et de vice Vice-président.

ACP épouse la vision d’un tel programme destiné aux femmes en général avec l’idée que cela permette une plus grande implication des femmes dans certains métiers jusqu’ici peu connus de celles-ci.

La création de ladite académie épouse parfaitement, indique-t-on, la vision du gouvernement gabonais qui, réuni en Conseil des ministres le 20 novembre 2020, avait adopté le projet de création de quatre centres de formation et d’enseignement professionnel dans le but d’assurer la formation initiale et continue dans différents métiers afin de répondre à la demande du marché de l’emploi.

 Le fondateur  de l’AMF Gabon, Arnaud Steeve Ndong,©  D.R

Le fondateur de l’AMF Gabon, Arnaud Steeve Ndong,© D.R

S’inscrivant dans la vision des autorités, le fondateur de l’AMF a choisi une offre de formation adaptée aux besoins des opérateurs économiques et en phase avec le marché de l’emploi afin de valoriser les diplômes de la formation et de l’enseignement professionnels.

« Les femmes ne sont pas juste résignées à avoir des emplois domestiques ou juste encore administratifs. Tous les corps de métiers, de mon point de vue, sont accessibles à toute personne qui souhaite découvrir et faire carrière. Vraiment j’invite les femmes à oser et à s’intéresser à ce secteur qui jusqu’ici est encore vierge en termes de présence féminine »,  a souligné  le fondateur de l’AMF, Arnaud Steeve Ndong.

Eudes Rinaldy Leboukou


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.