Le doute croissant de Raymond Ndong Sima sur la capacité d’Ali Bongo de continuer à diriger le Gabon

Raymond Ndong Sima ©  Archives Gabonactu.com

Libreville, 17 janvier (Gabonactu.com) – Scrutant minutieusement la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement tenue le 15 janvier courant au palais présidentiel à Libreville, l’ancien premier ministre Raymond Ndong Sima a manifesté sur sa page Facebook son scepticisme sur les capacités physiques et mentales du Président Ali Bongo Ondimba malade suite à un AVC de continuer à diriger le pays.
« Le déroulé de la cérémonie comme toute la séquence allant de son arrivée secrète, à l’éloignement des médias, l’absence d’audience en dehors du cercle déjà à la manœuvre, l’annulation du conseil des ministres annoncé et finalement son retour rapide et tout aussi discret pour le Maroc accroissent significativement le doute sur sa capacité réelle à assumer pleinement les charges de sa fonction », a douté M. Ndong Sima.
L’ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle du 27 août 2016, soupçonne les velléités des barons du régime de conserver le pouvoir, en refusant dit-il de déclarer la vacance du pouvoir.
« Le Gabon n’est pas un royaume, il n’appartient pas à un groupe d’individus quelle que soit la confiance dont ses membres peuvent se prévaloir de la part du président de la république de statuer en lieu et place du peuple et d’instaurer en quelque sorte une régence », a-t-il fait savoir avant d’indiquant que ces « agissements mettent inutilement en péril la paix intérieure du pays ».


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.