Dieudonné Minlama Mintogo appelle à un consensus national pour mieux lutter contre le Covid-19

Le président d’Ensemble pour la république (EPR, centriste), Dieudonné Minlama Mintogo a lors d’une récente rencontre avec les membres du Conseil national de la démocratie (CND) qui font le tour des leaders politiques et ceux de la société civile pour apaiser le climat social morose, appelé à l’implication de toutes les forces vives de la nation pour trouver une solution idoine à travers  les actions de lutte contre le Covid-19, contrairement à celles décriées en ce moment par les populations exaspérées.

« Le dialogue fait partie de notre ADN, comme l’avait si bien affirmé le président de la République, Ali Bongo Ondimba lors d’une précédente déclaration. Le Gabon traverse une crise sanitaire, économique, sociale, sécuritaire, culturelle, et désormais politique, avec les morts liés au mouvement des casseroles et aux nombreuses arrestations qui s’en sont suivies. La situation est d’autant plus grave, que 12 milles Gabonais ont perdu leur emploi à cause de l’application de l’état d’urgence sanitaire et ses conséquences. Une solution ne peut pas être trouvée contre le Covid-19 et ses conséquences sans associer tous les fils de la Nation à travers l’écoute, le dialogue et le consensus.  C’est ensemble que nous trouverons des solutions », a estimé M. Minlama Mintogo au terme de la rencontre avec les membres du CND.


La délégation du CND était composée de Jean De Dieu Ekwanghe et Jean Pierre Ndong Abessolo, respectivement président de l’Union Sociale et Démocratique (USD) et de  Cause Commune pour le Développement Gabon (CCDG). L’approche consultative du CND  vise à trouver les pistes de solution à la crise économique, sociale, sécuritaire et politique accentuée par la 2ème vague du coronavirus.

« Nous devons faire face ensemble à un double défi, à la fois sanitaire et économique, en protégeant les Gabonais de la Covid-19, mais aussi en relançant notre économie par un plan de relance réaliste, gage de de développement et de stabilité », a-t-il insisté.

Le plaidoyer, indique-t-on, sera transmis aux plus hautes autorités, pour ramener la stabilité, et relancer l’économie gabonaise fortement impactée par les conséquences liées à cette pandémie.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.