Choqué par les décès successifs de ses proches l’activiste Georges Mpaga devient un fervent promoteur de la vaccination contre le COVID

Georges Mpaga, l’un des activistes gabonais les plus gueulards contre le régime en place s’est brusquement converti en promoteur de la vaccination contre le Covid 19 après les décès successifs de ses proches des suites de cette pandémie.

Dimanche matin, il a publié sur son compte facebook un appel « solennel » en faveur de « la vaccination pour tous, de la prévention et de l’accès aux soins de meilleure qualité face à la montée vertigineuse du covid au Gabon ».


« Vous êtes pathétiques, anti-vaccins au point d’ignorer malicieusement que nous avons tous été soumis aux vaccins depuis notre petite enfance. Jusqu’à ce jour, les vaccins suivants nous ont toujours été inoculés : BCG, polio, fièvre jaune, méningite, tétanos, varicelle, hépatique virale etc…», rappelle le leader de la société civile s’adressant aux nombreux anti-vaccin qui inondent les réseaux sociaux gabonais.

« Votre obsession contre les vaccins covid vous fait perdre à ce point  le sens du discernement, de l’éthique et de la dignité humaine face à une maladie qui décime devant notre regard impuissant, un nombre sans cesse croissant de vies humaines », s’étonne-t-il.

Georges Mpaga rappelle qu’au Gabon, le covid 19 dans sa forme la plus violente connaît une expansion exponentielle selon les statistiques du ministère de la santé et confirmées par l’OMS.

Au regard de la gravité de la situation, les hôpitaux sont submergés au point que le stade d’Agondje est transformé en hôpital de campagne.

« C’est une question de santé publique critique qui prévaut dans notre pays qui comme vous le savez a une infrastructure sanitaire globalement archaïque », rappelle-t-il avant d’ajouter qu’il est « pour moi en tant que défenseur des droits de l’Homme reconnu par l’international, de promouvoir les droits à la santé et à la vie qui font partie des droits inaliénables énoncés par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques ».

« Je condamne fermement la désinformation notamment les mensonges érigés en doctrine infaillible par nombreux négationnistes qui poussent le peuple à la mort. Tout comme je condamne les détournements à grande échelle de l’argent public destiné à la lutte contre la pandémie dans le cadre de la prévention et de la protection des populations vivant au Gabon », martèle M. Mpaga.

« Aujourd’hui, plus que jamais, il faut se faire vacciner. Il faut amplifier la vaccination en incitant les gens à se faire vacciner cela suppose absolument la mise en place de quatre stratégies opérationnelles : la communication, la sensibilisation, la mobilisation sociale et l’accès universel aux vaccins », urge-t-il.

« Il est donc impératif pour le gouvernement en place de rendre accessible la vaccination en multipliant par 100 les centres de vaccination tout en accélérant la prévention et en améliorant la prise en charge des malades », poursuit-il.

« Ensemble mobilisons-nous par un engagement collectif sans précédent en faveur des vaccins covid reconnus par communauté scientifique universelle. C’est une question de vie et de dignité humaine », conseille-t-il.

Selon les dernières données du 30 septembre, le Covid 19 a tué 190 personnes au Gabon. 102 personnes étaient hospitalisées dont 25 en réanimation.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.