Changements climatiques : le Gabon prend part à une réunion d’experts en Égypte

Le président du Groupe des négociateurs africains sur le climat, Tanguy Gahouma Bekalé, durant  les travaux  à Sharm El Sheikh en Égypte © CP

Sur instructions du Président Ali Bongo Ondimba et avec le soutien de la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC),  Tanguy Gahouma Bekalé,  président du Groupe des négociateurs africains sur le climat, tient la toute première réunion en présentiel des experts africains sur le climat actuellement à Sharm El Sheikh en Égypte, afin de préparer la prochaine Conférence des Parties sur les changements climatiques (COP26).

Selon la communication présidentielle, cette rencontre offre la possibilité aux experts qui travaillent sur les questions climatiques de prendre part simultanément à la 52ème session de l’Organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique (SBSTA) et de l’Organe subsidiaire de mise en œuvre (SBI), les deux instances de la CCNUCC, dont les sessions virtuelles ont démarré depuis le 31 mai 2021 et se terminent le 17 juin 2021. Cet événement a également pour objectif de permettre aux Parties africaines d’avancer efficacement sur la lourde charge de travail qui s’est accumulée en l’absence des sessions de 2020, en raison de la pandémie liée à la COVID-19 et ainsi de maximiser sur les progrès mais aussi de minimiser les retards supplémentaires.


De plus, cette session de travail est essentielle pour la bonne organisation et coordination africaine lors de la COP26, qui se tiendra à Glasgow en novembre 2021. Les priorités du continent doivent être clairement définies et défendues durant cette prochaine rencontre internationale sur le climat. Par conséquent, le Groupe Africain des Négociateurs a organisé plusieurs réunions tout au long de cette année, pour assurer une stratégie commune robuste et unique, puis une approche coordonnée en partenariat avec d’autres pays et régions partageant les mêmes idées afin de garantir la prise en compte des priorités africaines.

En effet, au moment où les changements climatiques figurent au rang des préoccupations majeures de l’agenda mondial, le Gabon met l’accent sur la nécessité de maintenir la dynamique de l’action climatique mondiale. C’est dans cette lignée que monsieur Gahouma Bekalé, dans son rôle de Président du Groupe Africain des Négociateurs pour le Climat depuis janvier 2020, porte la voix des 54 pays africains.

A titre de rappel, le Gabon à travers le leadership du Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, a affirmé son ambition à faire partie de la solution climatique plutôt que du problème, aussi bien au plan national qu’international. Le Président Gabonais, a assuré de 2017 à 2019 la Coordination du Comité des Chefs d’État et de Gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC).

De même, par son rôle de Champion de l’Initiative d’Adaptation Africaine (IAA) et de membre du conseil d’administration du Centre mondial pour l’adaptation (Global Center on Adaptation, GCA), le Président de la République fait constamment émerger les priorités de notre continent en matière d’adaptation, de financements et des circonstances spécifiques de l’Afrique, notamment récemment dans sa rencontre avec le premier ministre britannique, Boris Johnson, à Londres, au sujet des questions liées aux enjeux de la COP26.

Source : CP


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.