Cameroun : le correspondant de RFI molesté et brièvement retenu dans un commissariat

Polycarpe Essomba, correspondant RFI au Cameroun © Facebook Polycarpe

Ce mardi à la mi-journée, à Yaoundé, alors qu’il couvrait une manifestation de l’opposition camerounaise, le journaliste de RFI Polycarpe Essomba a été brutalement interpellé par la police camerounaise. Il a reçu plusieurs coups de matraque, plusieurs coups de pied et a été emmené dans un commissariat, où il a été retenu pendant plus de deux heures avant d’être relâché.

« Radio France Internationale déplore ces violences de la police camerounaise, qui portent sérieusement atteinte à la liberté de la presse », souligne un communiqué de la radio.

« RFI assure son correspondant de tout son soutien, de son attachement à la protection de son intégrité physique et de sa liberté d’exercer son métier au nom du droit à l’information », conclu le communiqué.

Ce mardi, le principal opposant Maurice Kamto a appelé à manifester dans les rues pour obtenir le départ du président Paul Biya, 87 ans qui dirige le Cameroun depuis 1982.

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email

Windows Lizenz Windows 10 Lizenz Office 2019 Lizenz Kaufen Office 365 kaufen Windows 10 Home kaufen Office 2016 kaufen windows 10 satın al windows 10 pro satın al