Bolloré : la crise à l’origine d’un possible chômage technique de certains agents est antérieure au Covid-19 (DG)

Serge Agnero, Directeur Général de Bolloré Transport & Logistics au Gabon © Gabonactu.com

Dans un entretien exclusif à la rédaction de Gabonactu.com, Serge Agnero, Directeur Général de Bolloré Transport & Logistics au Gabon explique que le projet envisagé de la mise au chômage technique de certains agents, toutes catégories comprises, est antérieure au Covid-19 et permettra à la société de se transformer pour tendre vers l’excellence. Lecture !

Pourquoi un plan social chez Bolloré Transport & Logistics ? 

Cette mise au chômage technique est le résultat comme précisé, d’une situation antérieure au Covid-19. Nous évoluons dans un secteur, la logistique qui a été fortement challengé ces dernières années et qui a subi de plein fouet les effets de certaines crises économiques au niveau mondial. Notre activité est en général le reflet de celle de nos clients qui font eux-mêmes face à de grosses difficultés. Durant cette crise sanitaire par exemple, certains de nos clients ont cessé de commercer avec leur principal fournisseur qu’est la Chine. Nous avons dû faire face à des séries de renégociations tarifaires conjuguées à des baisses significatives de volumes.

Nous n’avons pas souhaité en effet mettre en œuvre ce plan au plus fort de la crise, par solidarité et responsabilité vis-à-vis de nos équipes. Entretemps, nos activités Oil and Gas n’ont malheureusement pas repris sur Port Gentil et au contraire nous subissons une baisse continue des tarifs. A Libreville, nous sommes confrontés de plus à l’arrêt de toutes activités de logistique dans le secteur du bois suite aux mesures d’exclusivité mises en place depuis plusieurs mois.

Qui est concerné par cette restructuration ?

Cette réorganisation est un exercice complexe, mais elle est devenue incontournable pour notre entreprise qui emploie 640 collaborateurs permanents dont une quinzaine d’expatriés. Ce plan de restructuration concerne toutes les catégories socio-professionnelles de l’entreprise, sans exclusive.

Nous avons développé un cadre de concertation avec l’ensemble de nos collaborateurs et leurs représentants. Nous préparons avec le concours de nos partenaires sociaux un plan de restructuration dont les modalités font l’objet de discussions.

Face au contexte économique difficile auquel fait face notre filiale logistique au Gabon depuis quelques années et aux conséquences de la crise sanitaire.

Qu’en pense l’administration du travail ?

Entreprise citoyenne, nous respectons toujours la règlementation en vigueur dans les pays. Nos actions sont toujours réalisées en respectant ce cadre, dans la concertation avec les autorités. Car, l’objectif est toujours de préserver les emplois, mais la persistance des difficultés nous résout à envisager malheureusement cette solution.

Les perspectives d’avenir 

Nous restons confiants ! La crise doit nous permettre de nous transformer pour tendre vers l’excellence. Avec l’aide de l’ensemble des équipes, nous sortirons plus aguerris, plus solidaires et plus forts de cette crise. Les objectifs de pérennité, de productivité, de performances seront atteints. Nous allons continuer à anticiper les changements et leurs impacts sur nos activités tout en faisant preuve de proactivité. Ce sont autant de réflexes qui nous assurent une certaine flexibilité et nous permettent d’adapter nos actions pour maintenir et développer l’employabilité de nos équipes.

Propos recueillis par Sydney Ivembi

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.