Acte de défiance : Issozé Ngondet refuse la Médiature de la République pour siéger à l’Assemblée Nationale

L’honorable Emmanuel Issozé Ngondet après la rentrée parlementaire à l’Assemblée Nationale jeudi à Libreville © DR

Libreville, 21 février (Gabonactu.com) – Nommé le 12 janvier dernier par décret présidentiel ‘’Médiateur de la République’’, l’ancien premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet, a décliné cette promotion, préférant siéger à l’Assemblée nationale dont les travaux de la 1ère session de la 13ème législature ont ouverts jeudi à Libreville.

Au palais Léon Mba, siège de l’Assemblée Nationale, Emmanuel Issozé Ngondet s’est montré très fier d’arborer son écharpe de député. Une posture aux allures d’une défiance à la haute autorité de nomination qui est le Président Ali Bongo.

L’ancien premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet, a été réélu député de Makokou (Ogooué Ivindo), aux législatives couplées des locales organisées le 6 et 27 octobre 2018.

La nomination à la tête de la Médiature de la République privait Issozé Ndondet d’accéder à son mandat de député. Celle-ci étant incompatible à ses fonctions qu’il a décliné.

La Mediature de la République est une institution considérée par l’opinion comme un simple « garage ». Son utilité n’est pas ressentie dans la gestion des affaires publiques.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.