Moabi : une dame de 40 ans agresse sexuellement un petit-garçon de 9 ans

L’affaire incroyable fait grand bruit dans le petit de Tondondo à Moabi ©  Gabonactu.com

Une dame, H. M. âgée de plus de 40 ans, mère de 8 enfants, vivant en concubinage au village Tondondo dans le département de la Douigny (Moabi), a abusé sexuellement d’un petit-garçon de 9 ans.

L’affaire rocambolesque s’est produite la semaine écoulée.  Selon le récit des faits, la dame incriminée était allée en brousse récolter le vin de palme de son concubin, avec le neveu de son mari, M. T. A quelques kilomètres de la maison, plus précisément au pied d’un oranger, elle s’arrête soudainement. Elle demande à  l’enfant de grimper pour cueillir les fruits.


Apres la cueillette, H.M   demande au petit-garçon s’il avait déjà une fois fait les rapports sexuels.  Ce dernier lui aurait répondu négativement. La bonne dame à la libido débordante s’est allongée par la suite,  à même le sol, avant d’ordonner au jeune innocent  de monter sur elle.  Influencé certainement par la dame, le petit obéit aux ordres et se met en action malgré lui.

L’acte sexuel terminé, la dame demande au gamin de rebrousser chemin. Elle continue son périple vers les palmiers de son concubin qui dormait pendant ce temps-là. Entre temps, elle a recommandé au petit de garder jalousement le secret.

Cependant, le petit traumatisé repart à la maison très amorti. Présentant un comportement inhabituel qui interpelle les parents, notamment sa mère qui, jusqu’avant son retour pensait qu’il était effectivement au palmier avec oncle, comme d’habitude. L’adolescent s’est mis à uriner sans cesse, sans parler, ni manger, plusieurs heures durant. Ce comportement inquiète d’avantage les proches.

Quelques temps après, le petit garçon visiblement choqué s’est mis à relater sans retenu les faits. Alertée, la brigade de gendarmerie de Moabi a procédé à l’arrestation de la mise en cause, après enquête. En attendant son jugement, elle est en détention préventive à  Tchibanga, capitale provinciale de la Nyanga (sud).

Othman Aldo Mabounda


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.