Arnaques supposées sur ses  clients :  le démenti de la SEEG

La Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) a dans un communiqué dont Gabonactu.com a obtenu copie, formellement démenti les supposées arnaques qu’elle exercerait sur ses clients. Aussi, a-t-il dénoncé une opération funeste ourdie il y a peu par certaines personnes malintentionnées pour salir son image de marque. L’entreprise de production et de distribution d’Eau et d’Energie dans le pays se veut déterminer pour démasquer ces délinquants et entreprendre des poursuites judiciaires.

« Depuis quelques temps, des personnes se faisant passer pour des agents de la SEEG organisent des opérations de porte à porte dans certains quartiers de Libreville, en invoquant une opération relative à un programme gouvernemental.
Les cas actuellement portés à notre connaissance concernent des demandes relatives aux interventions techniques de la SEEG ou à d’autres actions liées à l’entretien des installations domestiques eau et électricité de nos clients (remplacements des bonnets de douche ou des ampoules basses consommation, etc…).
Face à ces actes délictueux, la SEEG dément formellement l’existence d’une telle opération et rappelle que toute intervention est conditionnée par un bon d’intervention avec présentation d’un badge professionnel qui doit absolument contenir le nom et prénom de l’agent, son numéro matricule, sa fonction, son unité et sa photo.
La SEEG se réserve également le droit de porter plainte auprès des autorités compétentes afin que les personnes rendues coupables de ces faits puissent répondre de leurs actes.
Par ailleurs, nous vous remercions de bien vouloir nous contacter au 011 76 73 73 dans l’hypothèse où vous feriez l’objet d’une telle proposition .
Merci pour votre civisme et votre solidarité».
                                                                      La Direction de la Communication
                                                                       & de la Responsabilité Sociétale
 

Gabonactu.com



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.