« Nous invitons Kabi d’arrêter de faire dans la confusion, d’arrêter de perturber les paisibles citoyens gabonais » (Me Bérenger Nze, avocat du collectif des habitants de Marseille 2)

L’avocat conseil du Collectif des habitants de Marseille 2, Bérenger Nze durant son intervention le 13 octobre à Akanda (nord de Libreville) © Gabonactu.com

L’avocat conseil du Collectif des habitants du quartier Marseille 2, Bérenger Nze a appelé mardi dans une conférence de presse l’entreprise Kabi BTP, supposé propriétaire du titre foncier litigieux, localisé dans le 2ème arrondissement de la commune d’Akanda (nord de Libreville), à faire fi des velléités d’accaparement des terres appartenant aux populations qui y habitent depuis plus de 50 ans.

« Nous invitons Kabi d’arrêter de faire dans la confusion, d’arrêter de perturber les paisibles citoyens gabonais », a lancé Me Nze qui espère au passage que l’affaire qui est pendante au tribunal trouvera sous peu une issue favorable.

Depuis 5 ans, un litige foncier oppose, le groupe Kabi aux habitants du quartier Marseille 2 situé dans le 2ème arrondissement de la ville d’Akanda, au nord de Libreville. L’entreprise des BTP revendique l’exclusivité dudit titre foncier selon le « Plan de Bornage RI N°11337 du 22/03/2013 » de l’Agence nationale de l’urbanisme des travaux topographiques et du cadastres (ANUTTC). Mais selon les populations qui y vivent depuis des décennies, le titre foncier de Kabi se trouverait loin de leur zone.

Me Bérenger Nze animant sa conférence de presse en présence d’une partie des habitants de Marseille 2 © Gabonactu.com
Me Bérenger Nze animant sa conférence de presse en présence d’une partie des habitants de Marseille 2 © Gabonactu.com

« Le titre foncier de Kabi, tel que présenté par Kabi dit bien que sa parcelle est bien la parcelle N°1 de la section YE8 et cette section se trouve au premier campement.  Or,  au moment nous parlons, nous sommes ici sur la section YE7 qui elle se trouve sur la zone dite Marseille 2. Nous ne comprenons pas la confusion que peut faire Kabi face à ces évidences », a-t-il déploré.

Pour Maître Berenger Nze, la nouvelle expertise judiciaire ordonnée par le juge d’homologation devait mettre définitivement fin à cette « confusion totale » et à la saga judiciaire.

L’expertise qui été initiée par Kabi n’a pas été, dit-on, contradictoire. Les habitants de Marseille 2 n’ont jamais été appelés à faire des observations. L’expertise n’a produit aucune pièce des éléments qui ont été produits par des habitants à l’Agence nationale de l’urbanisme des travaux topographiques et du cadastres (ANUTTC) pour conforter leurs allégations.

Selon Me Nze, « on a été surpris que Kabi vienne en homologation d’une telle expertise qui manifestement n’était pas contradictoire. Mais il y a d’autres irrégularités et le juge d’homologation, si c’était aussi simple, aussi claire, le juge aurait dû homologuer cette expertise. Mais le juge ne l’a pas homologué ».

Dans une conférence de presse le 8 octobre courant, Étienne Mambenda, représentant du groupe Kabi a appelé les 48 familles Gabonaises qui, selon lui, squattent depuis des années sa propriété foncière à se faire urgemment enregistrer pour obtenir des parcelles de 400 m2 gratuitement. Une manière pour cette entreprise de trouver une solution à l’amiable.  Les populations de Marseille 2 estimées à plus de 1000 âmes, ont rejeté en bloc cette proposition qui ne les « concerne en rien ». Ce délai donné aux habitants court jusqu’au 27 octobre prochain avant une probable opération de déguerpissement.

 

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email

Windows Lizenz Windows 10 Lizenz Office 2019 Lizenz Kaufen Office 365 kaufen Windows 10 Home kaufen Office 2016 kaufen windows 10 satın al windows 10 pro satın al