Vive indignation du PDG après les propos « haineux » de Max Anicet Koumba

Le Conseiller  porte-parole du PDG,   Jo Dioumy Moubassango durant sa déclaration le 30 octobre au siège du parti à Libreville ©  Gabonactu.com

Le Conseiller porte-parole du Parti démocratique gabonais (PDG , au pouvoir), Jo Dioumy Moubassango a dans une déclaration solennelle dénoncé avec véhémence les propos « haineux » et « indignes » prononcé le 28 octobre 2021 à la tribune  du Conseil national de la Démocratie (CND), un organe regroupant tous les partis politiques légalement constitués du pays.

« Devant la gravité de ces propos, qui remettent en cause l’Unité nationale et fragilisent notre Vivre-ensemble, le Parti démocratique gabonais marque son indignation, sa totale désapprobation et condamne avec énergie, ce dérapage verbal qui n’honore pas notre jeune démocratie »,  a fustigé M. Dioumy Moubassango.


Durant la session ordinaire du CND le 28 octobre courant, Max Anicet Koumba, président du Rassemblement des Gaulois, a dans sa puante allocution déclarée que « les dysfonctionnements constatés dans la conduite des affaires du Gabon sont causés par l’incivisme et l’indiscipline d’un petit nombre de nos compatriotes » et d’ajouter « je tiens à dire ici, je l’affirme et je le répète, le Gabon est bloqué par l’imposture des Pahouin (ethnie fang) et le tribalisme ».

Ces propos ont suscité les youyous de certains membres du CND. Le violent discours a contraint par la suite le Président de l’institution, Séraphin Ndaot Rembogot d’arrêter dans l’immédiat la séance et fait retirer ces propos ayant engendré des vives réactions sur la toile.

Pour le PDG, « cette indignation constitue un message clair adressé à quiconque voudrait remettre en cause ce qui nous unit ; une attaque perpétrée contre le vivre-ensemble ne doit pas seulement être perçue comme une attaque contre la communauté mais plutôt contre la Nation gabonaise, qui, reste en définitive, Une et indivisible »

Le président du Rassemblement des Gaulois fait partie de la mouvance présidentielle. Selon certaines indiscrétions une réunion de crise sera organisée très prochainement sous l’égide d’Ali Bongo Ondimba, Président du PDG et locomotive de la majorité, pour décider du sort de Max Anicet Koumba, qui, d’après une source autorisée, a transgressé la charte de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.