Un cadavre déchiqueté retrouvé dans une forêt près du village Etsameyong à Medouneu

La découverte macabre du corps sans vie de dame Fatima Ekang a fait l’objet de plusieurs interrogations au village Etsameyong à 9 kilomètres de Medouneu dans la province du Woleu-Ntem ce dimanche 14 novembre 2021, selon le quotidien L’union qui rapporte les faits.

La victime doit cette tragique fin a soit un éléphant ou un autre animal féroce de la forêt semblerait-il.


« Le corps de la villageoise avait été déchiqueté, écrasé, et il y avait du sang partout », indique une proche source du dossier qui a été instruit dans les recherches de la disparue. Une autre source précise que « l’endroit où nous avons trouvé la dépouille de la dame est à moins de 2 km du village »

En effet, Madame Ekang avait quitté son domicile le vendredi 12 novembre dernier pour se rendre dans une forêt près de son village pour se procurer des feuilles servant à emballer le manioc.  Le 13 novembre, très intrigué de ne pas voir son épouse revenir de la forêt, son mari Emore Obiang décide d’alerter le chef de regroupement de villages qui à son tour saisit la brigade de gendarmerie du Haut-Komo de la commune de Medouneu.

Les autorités et certains villageois de bonne volonté se lancent dans une recherche effrénée de dame Ekang sans aucun succès. Toujours avec la même hargne, ils redoublement d’efforts le dimanche 14 novembre avec l’aide de secouriste pour une recherche plus minutieuse car on ne savait pas trop dans quelle direction elle s’était dirigée pour trouver ses feuilles d’emballage.

Les recherchent portent leur fruit et c’est la consternation totale telle un film d’horreur : la découverte du corps inerte, dans un état physique épouvantable a laissé conclure que la regrettée a sans doute été soit tuée par un éléphant soit un autre animal féroce.

Un drame qui plonge encore les familles dans le deuil et qui ramène au centre du débat l’omnipotent conflit Homme-faune. La brigade de gendarmerie a tout de suite ouvert une enquête pour déterminer avec exactitude les causes de ce décès.

Irina-Coretta Abang Obame


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.