Test Covid VIP à 20 000 FCFA au Gabon : Marc Ona se pose des questions

Mar Ona Essangui, leader de la société civile Gabonaise © DR

L’activiste Marc Ona Essangui n’a pas du tout applaudi la mise en place d’un service VIP pour passer un test Covid-19 et obtenir rapidement le résultat. Le tarif de 20 000 FCFA fixé pour bénéficier de ce service laisse interrogateur ce célèbre leader de la société civile gabonaise qui parle plutôt d’un « CoronaBizness ».

« Venant d’une structure privée, on peut discuter. Mais du COPIL, émanation du gouvernement, avec les sommes annoncées en termes de dons pour répondre à la riposte contre ce virus, je me pose des questions« , a écrit l’activiste souvent accusé d’être une main déguisée de l’opposition.
Le Comité de pilotage de la lutte contre le Coronavirus (COPIL, institution publique) a annoncé en fin de semaine la mise en place un service VIP pour effectuer le test Covid-19 taxé à 20 000 FCFA. L’objectif est de permettre aux usagers qui ne veulent pas couper le sommeil à 4 heures du matin pour aller faire la queue devant les différents centres de dépistage mis en place par le gouvernement d’être servi sans tracasseries.


Si cette décision venait « d’une structure privée, on peut discuter« , estime Marc Ona Essangui qui s’interroge « le gouvernement monnayerait déjà les tests au COVID-19 ?« .

« A cette allure, intérêt financier aidant, cette structure gouvernementale n’est pas prête à rassurer la population au moment où la tendance à l’immunité collective semble abordée« , conclu l’activiste qui critique au passage l’incapacité du gouvernement de faciliter l’accès aux tests pour ses populations.
« On nous a annoncé la mise en place d’un laboratoire « unique en Afrique » avec une capacité de 10.000 tests par jour. On se surprend aujourd’hui à courir à travers la ville de Libreville pour trouver des sites à même de réaliser ces fameux tests COVID-19 dont les résultats sont attendus plus de 10 jours plus tard, sans oublier leur fiabilité en question« , rappelle-t-il en décrivant le calvaire des usagers pour se faire tester et surtout obtenir le résultat de son test.
Au Gabon, la présentation d’un test négatif datant de 5 jours est obligatoire pour voyager d’une province à une autre ou pour quitter le territoire par avion.
Cette obligation provoque des longues files d’attente devant les centres de dépistage.

Marie Dorothée

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.