Régies financières : les syndicats tirent sur le frein à mains sans lever la menace de grève

Réunie en Assemblée Générale, ce mercredi sur l’esplanade du ministère du Budget et des comptes publics, la Fédération des collecteurs des régies financières (FECOREFI) a décidé de mettre un peu d’eau dans son vin en attendant l’application par la tutelle des promesses faites sur le paiement imminent des primes réclamées depuis plusieurs mois.

Alors que la réunion avait déjà démarré et la cérémonie diffusée en direct sur les réseaux sociaux, les leaders de la FECOREFI affirment avoir reçu un appel de la hiérarchie annonçant le paiement imminent de certaines primes et avantages.


Le ministère du Budget se serait engagé à verser l’intéressement spécifique du 2ème trimestre plus la première tranche des arriérés, c’est-à-dire qu’il s’engagerait à verser sur 18 mois une bonne enveloppe pour apurer le retard occasionné depuis 2020.

Sylvain Ombinda Talheywa III, Secrétaire général et porte-parole de la FECOREFI a informé la base que ces annonces n’avaient pas été entérinée lors des pourparlers avec la tutelle la veille. Il a tout de même concédé de mettre le mouvement en sourdine en attendant le versement promis par la tutelle.

« Nous ne pouvons pas violer de manière intempestive la signature du Chef de l’Etat. Nous ne pouvons pas admettre que le Chef de l’Etat prenne une décision et ceux qui sont censés la mettre en musique s’amusent à ne pas la respecter », a diplomatiquement déclaré Sylvain Ombinda Talheywa III.

« Pas d’argent dans les poches, pas de travail certainement dès lundi. Nous attendons de voir nos comptes alimentés pour revoir notre position », a-t-il averti.

La FECOREFI a observé une longue grève qui a duré 6 mois de Juillet à décembre 2020. En mars 2021, elle a remis sur le tapis son mouvement pour espérer obtenir le paiement intégral de la Prime à la Performance Budgétaire du mois de février 2021 ; la mise en place du comité d’administration mixte paritaire et la mise en place d’une commission had-oc de révision de certaines dispositions querellées.

La FECOREFI regroupe quatre administrations de collecte des recettes de l’Etat. Il s’agit de la Douane, le Trésor, les Impôts et les hydrocarbures.

Irina Abang Obame


One thought on “Régies financières : les syndicats tirent sur le frein à mains sans lever la menace de grève

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.