PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Depuis sa prison l’ex député Bertrand Zibi offre 1 million de FCFA aux enseignants dont les salaires sont coupés

Depuis sa prison l’ex député Bertrand Zibi  offre 1 million  de FCFA aux enseignants dont les salaires sont coupés

Photo @ DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’ex député du Parti  démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Bertrand Zibi Abeghe en prison depuis le 31 août dernier a, depuis sa cellule à la prison centrale de Libreville, offert un million de FCFA de l’un de ses derniers salaires de député,  aux 807 enseignants dont les salaires sont  coupés par le gouvernement suite à la grève qui paralyse le système éducatif gabonais.

 

L’information a été publiquement donnée lors d’une assemblée générale ordinaire de la Convention des syndicats du système éducatif gabonais (CONASYSED) tenue lundi à la mi-journée au stade de basketball d’Awendjé dans le 4àme arrondissement de Libreville.


 

Selon Marcel Libama, un des cadres de la CONASYSED, le député emprisonné depuis la nuit du 31 août au 1er septembre dernier au QG de Jean Ping suite aux violences post-électorales intervenues dans le pays après l’annonce de la victoire du président Ali Bongo Ondimba.

 

 

Bertrand Zibi devient ainsi le plus grand contributeur en faveur de ces 807 enseignants dont les salaires sont coupés. La CONASYSED avait lancé le 26 février dernier une collecte via Airtel Money pour venir en aide à ces compatriotes.

 

La surprise inattendue de Bertrand Zibi est un nouvel acte qui fait à nouveau rentrer cet homme politique atypique dans l’histoire politique du Gabon. En août 2016, alors qu’il arborait fièrement l’écharpe de député du Parti au pouvoir, Bertrand Zibi Abeghe  avait publiquement démissionné du PDG et ôté son écharpe  de député qu’il avait tenté de remettre au président du PDG,  Ali Bongo Ondimba en plein meeting préélectoral à Minvoul dans la province du Woleu Ntem. Son acte de défiance  avait suscité une véritable levée de bouclier dans le pays.

 

Bertrand Zibi qui détient la double nationalité gabonaise et américaine avait automatiquement rejoint l’opposition. Il était devenu l’un des principaux soutiens de Jean Ping, grand rival politique d’Ali Bongo Ondimba.

 

L’opposition le considère comme un prisonnier politique alors que le pouvoir le soupçonne d’avoir commandité des violences dans le cadre de la contestation de la réélection du président Ali Bongo Ondimba.

 

Samedi écoulé, l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy Nzouba Ndama, élu président du parti Les Démocrates, a estimé que la libération de Bertrand Zibi était comme un préalable avant l’ouverture du dialogue préconisé par le pouvoir. Celui-ci s’ouvre le 28 mars prochain.

Martin Safou

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort