Le président de la CENAP a reçu les candidats déclarés qui exigent le rejet de la candidature d’Ali Bongo

Photo @ Facebook Jean Pierre Rougou

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les candidats déclarés à la prochaine élection présidentielle ont été reçu vendredi à leur demande par le bureau de la Commission électorale nationale et permanente (CENAP) à qui ils ont déposé un mémorandum exigeant le rejet de la candidature du président sortant Ali Bongo Ondimba pour cause de nationalité douteuse.


 

Par les candidats qui ont effectué cette démarche, il y avait les trois principaux poids lourds à savoir Jean Ping, ancien président de la commission de l’Union africaine, Casimir Oyé Mba, ancien Premier ministre et Guy Nzouba Ndama, ancien président de l’Assemblée nationale.

 

Pierre Claver Maganga Mousavou, Dieudonné Minlama Mintogho, Augustin Moussavou King et Bruno Ben Moubamba étaient également présents lors de cette audience.

 

« De manière claire, ferme et sans détour, nous avons réitéré notre détermination à voir la constitution de la République s’appliquer à tous et dans toute sa rigueur », a déclaré Casimir Oyé Mba, candidat de l’Union nationale s’adressant au nom de son parti.

 

« Nous mettons la CENAP devant ses responsabilité et rappelons que de doutes sérieux pèsent sur la régularité, la conformité de l’Etat civil d’Ali Bongo et partant sur son éligibilité », a-t-il insisté.

 

Le président de la CENAP, René Aboughé Ella, qui a assisté à la sortie de l’audience à la lecture de la déclaration de Casimir Oyé Mba a affirmé qu’il a reçu ces opposants à leur demande.

 

« Nous avons écouté les demandes, les récriminations, les préoccupations exprimées par Monsieur Oyé Mba ainsi que ses amis de l’opposition, les autres candidats déclarés et nous avons pris bonne note », a rétorqué M. Aboughe Ella.

 

« Nous leur avons rappelé les missions, les compétences de la commission et le  devoir du bureau et de l’ensemble des membres de la commission qui est celui d’assurer la stricte application de la loi électorale », a-t-il ajouté.

 

La rencontre s’est terminée dans une bonne ambiance.

 

Martin Safou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.