Près de 40% de la population gabonaise est hypertendue (spécialiste)

Le Dr Carol Fadilath Yekini, cardiologue au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) a déclaré dans une capsule produite par le service de communication de l’hôpital à l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre l’Hypertension artérielle célébrée le 17 mai de chaque année, que près 40% de la population gabonaise est hypertendue.

« 30 à 40 % de la population gabonaise est hypertendue », a laissé entendre Dr Fadilath Yekini, indiquant que le chiffre est alarmant.

Jadis considérée comme une affection des personnes âgées (60 à 70 ans), l’hypertension artérielle touche dorénavant même les jeunes de moins de 25 ans.  La maladie chronique, « tueuse silencieuse » est définit comme une augmentation de la pression sanguine à l’intérieur des vaisseaux.


L’hypertension artérielle est associée au tabagisme, l’obésité et le diabète. Des facteurs qui entrainent, indique-t-on, les Accidents vasculaires célébrables (AVC) ou les crises cardiaques.

Nonobstant l’hérédité, la sédentarité et le manque d’hygiène de vie, sont entre autres causes  de l’hypertension artérielle.

Pour éviter l’hypertension artérielle, le Dr Carol Fadilath Yekini, conseille aux populations de « manger moins salé, moins de boissons sucrées, moins de soda, une activité physique régulière ».

« Nous consommons trop de sel au Gabon, on en consomme trop », s’est-elle indignée.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.