Pour suspension non justifiée de leurs soldes les enseignants du Centre international d’enseignement professionnels de Nkok rentrent en grève

Le délégué national à la revendication du SNFEP, Wolfgang  Ossavou Koumba, durant sa déclaration  devant l’entrée principale barricadée du  CIMFEP de Nkok le 29 juin © Gabonactu.com

Les enseignants (une centaine) en service  au  Centre international multisectoriel de formation et d’enseignement professionnels (CIMFEP) de Nkok (27 km de Libreville), ont lancé mercredi 29 juin 2022, une grève générale illimitée pour réclamer la régulation de leur situation administrative caractérisée par la suspension sans raison des soldes depuis deux mois.

« L’Etat a débauché des enseignants dans les lycées techniques afin qu’ils viennent servir dans ce nouveau centre de formation. Ces enseignants ont été victimes de suspension de solde parce que leur situation administrative n’est pas claire. Ils ne sont plus ni du lycée technique, ils ne sont pas  du CIMFEP. Après 2 mois de suspension de solde, ces enseignants attendent la régularisation de leur situation administrative », a dénoncé Wolfgang  Ossavou Koumba, délégué national à la revendication du Syndicat national de la formation et de l’enseignement professionnel (SNFEP).


Les enseignants grévistes  qui ont suspendu les cours et fermés  les ateliers, dénoncent également l’absence des décisions d’affectation et  de textes de détachement.  Ils réclament par ailleurs  un traitement social qui reste aussi inexistant.

Les enseignants en sit-in © Gabonactu.com
Les enseignants en sit-in © Gabonactu.com

«  Nous entendons la prime de l’éloignement, la prime de présence et le transport qui est quasi inexistant. On nous a dotés  d’un minibus qui ne peut transporter  qu’à plusieurs tours la centaine d’agents affectée à cet établissement », a-t-il revendiqué.

Le SNFEP dit avoir enclenché ladite grève  suite à un mutisme méprisant  de la hiérarchie dont l’attention a été attirée par le dépôt du préavis et d’une  grève d’avertissement de quelques jours.

Au nombre de dysfonctionnement du CIMFEP,  l’inexistence  d’une assurance des ateliers, laquelle pourrait couvrir  des apprenants et  des formateurs en cas d’accidents lors des formations pratiques.

Selon Wolfgang  Ossavou, « nous avons déjà enregistré plusieurs cas d’accidents graves dans nos ateliers ».

Construit dans le cadre de la coopération sino-gabonaise,  le Centre international multisectoriel de formation et d’enseignement professionnels de Nkok a été inauguré le 9 avril 2021 par le Président Ali Bongo Ondimba. L’établissement de dernière génération dont l’admission se fait par concours, offre dans les métiers de  l’ingénierie du froid et climatisation ; de Dessin industriel ; de Génie mécanique ; d’ingénierie du soudage ; d’Ingénierie de la mécanique automobile ; d’Ingénierie de la maintenance automobile ; de Génie électrique et électronique ; d’Ingénierie de la maintenance et conduite des machines agricoles ; de Conduite des machines de construction ; de Menuiserie  et de Pneumatique.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.