Les postiers ont finalement mis fin à leur longue et nuisible grève

Des clients de la poste peinant à percevoir leur salaire  © archives Gabonactu.com

Libreville, 26 novembre (Gabonactu.com) – Le Syndicat national de la poste (SYNAPOSTE), a décidé lundi au terme d’une assemblée générale de mettre fin sa très longue grève et nuisible grève générale illimitée déclenchée depuis novembre 2017, a appris Gabonactu.com
 
« Nous avons décidé de lever la grève suite à un procès verbal des négociations supervisées par le ministère de tutelle », a déclaré M. Ikapi au terme de l’Assemblée générale tenue à son piquet de grève à la poste centrale au centre ville.
 
Selon M. Ikapi, une commission de suivi a été mise en place pour éviter que le syndicat soit à nouveau dribblé comme ce fut le cas en février 2018. A cette date, un procès verbal des négociations avait été conclu mais l’administration de la poste n’avait respecté aucun engagement.

Des postiers convoqués au Camp Roux (renseignements généraux) par leur hiérarchie © archives Gabonactu.com

En novembre 2017, le SYNAPOSTE avait décidé de déclencher une grève générale illimitée pour protester contre les retards de salaire, la très forte pression de la direction générale sur le personnel dont certains agents ont été précipités à la retraite anticipé ou jetés en prison pour des malversations financières présumées. Les grévistes exigeaient également le paiement des cotisations à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) pour garantir leurs pensions de retraite.
Alors que la majorité des 600 agents sont entrés en grève, la Direction générale de la Poste SA a procédé à un recrutement d’une centaine de personnes pour remplacer les grévistes. Ceci porte à ce jour les effectifs à plus de 700 agents.
 
La direction générale sous la pression du gouvernement, unique actionnaire de La Poste SA et de l’inspection du travail, a finalement accepté de verser régulièrement les salaires et d’accorder des mesures de grâce aux agents jetés en prison ou expédiés en pré retraite.
 
Les 12 mois de grève ont quasiment achevé une entreprise déjà moribonde. Poste Bank, la banque postale, véritable mamelle nourricière du groupe est en liquidation. Ses 70 000 clients ont déserté ou contraint de clôturer leurs comptes. La Caisse d’épargne a fait faillite avec plus de 75 milliards de FCFA de ses épargnants qui ne peuvent pas accéder à leurs avoirs.
 
Le travail reprend officiellement ce mardi. Mais plusieurs agents n’ont pas de poste d’affectation et n’ont aucune tache à accomplir, selon certains agents.


Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.