Paiement de prestations sanitaires de gré à gré : la ferme mise en garde du CHUL

Le Directeur général du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), Dr Marie-Thérèse Vane Ndong Obiang, a dans une note d’information mis en garde son personnel soignant (médecins, infirmiers et sages-femmes) qui s’adonnerait à monnayer d’une manière clandestine les prestations sanitaires et autres actes médicaux.  

« Il est rappelé aux usagers et l’ensemble des agents hospitaliers que les prestations sanitaires sont exclusivement payables au niveau des caisses. Toute demande ou tentative de paiement desdits actes hors circuit est considérée comme une fraude et expose les coupables à des sévères sanctions disciplinaires et règlementaires », a prévenu Dr Vane Ndong Obiang.
Pour la patronne du CHUL, cette décision ne peut faire l’objet d’aucune dérogation.
Des rumeurs et plaintes persistances dans les réseaux sociaux font état de vente illicite des médicaments et des prestations sanitaires clandestines au centre hospitalier universitaire de Libreville. Une gangrène qui a certainement motivé cette injonction.

Antoine Relaxe



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.