Moukagni Iwangou veut-il se relancer dans l’opposition radicale ?

Jean de Dieu Moukagni Iwangou et  Jean Ping  pourraient à nouveau se rapprocher pour l’intérêt supérieur de l’opposition ©  D. R

Dans sa récente sortie, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, qui se considère comme un opposant responsable a appelé ses pairs de faire preuve de dépassement pour mettre en place une dynamique unitaire de l’opposition. Une dynamique pour dit-il essayer d’arracher au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) quelques leviers dans la gestion de la cité.

« Sans œillères, nous devons nous asseoir, et avoir la force de regarder comment, par nos propres errements, nous avons littéralement abandonné au Parti Démocratique Gabonais, tous les leviers du pouvoir d’état », a fait remarquer M. Moukagni Iwangou, indiquant au passage que l’unité de l’opposition est plus que d’actualité.
Difficile de savoir si le « bantou » sera entendu par ses pairs. Lui qui est considéré comme un traître pour avoir accepté de travailler avec Ali Bongo Ondimba. En effet, l’ancienne éminence grise et porte-parole de Jean Ping avant fait son entrée fracassante au gouvernement le 4 mai 2018 après un refus catégorique en septembre 2015. Il ne fait plus partie du gouvernement depuis le mois de juillet dernier.
Durant son passage au gouvernement, l’opposant était silencieux. Pas de prise de parole sur les importants sujets d’actualité d’alors. Une posture pour le moins normale, le membre du gouvernement étant solidaire de tout.
Chose curieuse, l’opposition dans sa globalité est également restée aphone pendant ce temps. Il fallait attendre de l’ancien conseiller juridique de Pierre Mamboundou pour réveiller et galvaniser l’opposition, toujours divisée après l’élection présidentielle de 2016.


Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.