Menace de grève au sein d’Afrijet le 9 avril prochain

Le SG du Syltra-Af, Gaston Ndong Meviane(centre) par ailleurs Délégué du personnel durant le point de presse le 1er avril à Libreville ©  Gabonactu.com

Le Secrétaire général du Syndicat libre des travailleurs d’afrijet (Syltra-Af), Gaston Ndong Meviane, a annoncé jeudi 1er avril dans un point de presse, le dépôt d’un préavis de grève dont la date d’expiration prend effet à compter du 8 avril prochain à minuit.

« Nous, travailleurs d’Afrijet regroupés au sein du syndicat libre des travailleurs d’afrijet (Syltra-Af), venons par la présente vous déposer un préavis de grève de huit (08) jours à compter de la date de réception », a annoncé M. Ndong Meviane agacé par l’attitude aux allures esclavagistes de leur Direction générale.


Les travailleurs d’Afrijet, entreprise aérienne de droits gabonais, reprochent à leur Administrateur directeur général d’exercer des menaces et le harcèlement moral, et ce, d’une manière récurrente ayant occasionné les licenciements abusifs et la démission de certains de leurs collègues.

Le Syltra-Af, affilié au sein de la Confédération des syndicats libres (CGCL), dénonce aussi pèle mêle, l’inexistence du dialogue social, la psychose ambiante entretenue par la Direction générale,  la continuité des demandes d’explications et des entretiens préalables après pourtant la tenue de la réunion tripartite.

Les agents dénoncent également, « la création d’une association dénommée (Afrijet United) dont les missions sont celles révolues aux délégués du personnel et au Syndicat en violation flagrantes des dispositions légales en la matière et dont le Président d’honneur est l’Administrateur Directeur Général ».

Camille Boussoughou


One thought on “Menace de grève au sein d’Afrijet le 9 avril prochain

  1. C’est complètement faux cet article. C’est juste une vengeance personnelle de 2 ou 3 individus, au demeurant corrompus et manipulant les journalistes en se servant des réseaux sociaux. L’écrasante majorité des employés d’Afrijet ne se reconnaissent pas dans cette affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.