Me Moumbembe lourdement frappé par ses collègues pour sa bouche « trouée »

Maître Jean Paul Moumbembe, un des doyens des avocats au barreau du Gabon a été frappé vendredi d’une suspension de six mois de ses activités d’avocat pour avoir refusé de soutenir son collègue poursuivi pour « détournement des fonds de ses clients » et avoir traité tous les avocats du Gabon y compris lui-même de voleurs.

« Par délibération en date du 22 mars 2022, le Conseil de l’ordre a suspendu provisoirement pour une durée de 6 mois, Me Jean Paul Moumbembe de l’exercice de ses activités d’avocat », peut-on lire sur la note d’information N°33 signée le 25 mars et adressée aux avocats du Gabon.


La note ne précise pas les raisons de cette lourde sanction ni si l’intéressé peut introduire un recours.

Me Jean Paul Moumbembe est quasiment l’un des rares avocats qui n’a pas accordé son soutien à son jeune confrère Me Irénée Mezui Mba incarcéré à Port-Gentil pour le détournement présumé des fonds de ses clients.

Le conseil de l’ordre qui s’est saisi de ce dossier a décidé de boycotter la cession criminelle en cours comme mesure coercitive pour obtenir la libération de son membre « injustement » incarcéré au mépris des dispositions relatives à la profession d’avocat.

Me Jean Paul Moumbembe a, au contraire, pris la défense du « client floué » par un avocat et dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux il a vilipendé ses confrères ainsi que lui-même en traitant toute la corporation de « bande de voleurs ».

Me Moumbembe avait également été suspendu de ses fonctions suite à une brouille il y a quelques années avec l’ancien Bâtonnier Me Jean Pierre Akoumbou M’oluna.

Contacté par Gabonactu.com, Me Moumbembe n’a pas souhaité réagir.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.