Lutte contre les violences basées sur le genre : la FSBO outille la société civile pour mieux accompagner le Gouvernement

Les participants à l’atelier sur  les violences basées sur le genre ©  FSBO

Dans le cadre de la campagne internationale annuelle d’ONU Femmes contre les violences basées sur le genre, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille (FSBO) a convié la société civile à un atelier d’information, d’appropriation et de co-construction, dans la continuité de la Stratégie de promotion des droits de la femme et de réduction des inégalités femmes/hommes au Gabon.

Tenu en présence de représentants du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et du Ministère des Affaires Sociales et des Droits de la Femme, cet atelier visait à renforcer leurs capacités pour l’intégration du Genre dans la conduite de leurs projets respectifs.


En tant que relais dans les communautés, la société civile joue un rôle moteur essentiel dans la réalisation de notre objectif commun : l’égalité des genres. Partenaires historiques de la FSBO, les associations de la société civile seront également amenées à travailler en étroite collaboration avec la Task Force « Gabon Égalité », sous la présidence du Premier Ministre, Madame Rose Ossouka Raponda, pour la mise en œuvre de la Stratégie de promotion des droits de la femme.
 
La journée de formation commença par une introduction aux fondamentaux des Droits Humains et du Genre ainsi qu’une présentation des fondements juridiques de la promotion de l’égalité des genres aux niveaux national et international, par Mme Nicole Nguema Metogo, Expert Genre et Droits Fondamentaux des Femmes

Ensuite, un exposé vidéo détaillé du contenu de la Stratégie a été fait en présence de M. Olivier Gillibert, Directeur au Cabinet de conseil Roland Berger, qui a accompagné le comité de pilotage du projet de refonte des droits des femmes au Gabon.
 
La deuxième partie de la journée fut marquée par la rédaction d’une déclaration d’engagement commune des organisations de la société civile représentées. En signant cette déclaration, les associations ont confirmé leur volonté d’accompagner la Task Force « Gabon Égalité » dans cette marche vers l’égalité.

Cet atelier à destination de la société civile vient clôturer la campagne des 16 jours d’activisme au cours de laquelle la Fondation a organisé plusieurs activités. Cette campagne internationale étant placée sous le thème « Orangez le monde : la Génération Égalité s’oppose au viol », les actions proposées par la Fondation répondaient au double objectif de poursuivre son engagement continu dans ce combat mondial tout en sensibilisant les publics cibles aux fondamentaux de la lutte contre la réduction des inégalités femmes-hommes au Gabon.

Ainsi, le lancement du concept du Café de l’égalité avait permis aux étudiants de l’Université Omar Bongo Ondimba de partager leurs perceptions et expériences des violences physiques, psychologiques et sexuelles en milieu universitaire. Ensuite, un atelier de formation à l’attention des journalistes avait été organisé afin d’insister sur l’importance du rôle des médias dans la lutte contre les inégalités de genre.

Ces rencontres, et leur inscription dans la durée sur le territoire national, seront autant d’atouts pour contrer le phénomène des violences faites aux femmes alors que la scolarité des Gabonaises est fortement affectée par les grossesses précoces qui concernent près 50% des filles de  15-19 ans, que les femmes gabonaises représentent 90% des victimes de violences sexuelles et 83% des victimes de violences économiques, ou encore que les femmes gabonaises sont deux fois plus touchées par le VIH que les hommes.

Source : FSBO


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.