Lutte contre le Covid-19 : le mouvement « Mon Gabon » réclame la mise en place d’un cadre de concertation national

Le président du comité stratégique et Idéologique du mouvement « Mon Gabon », Dr Jean Luc Allogo Ngoua ©  Gabonactu.com

Le président du comité stratégique et Idéologique du mouvement « Mon Gabon », Dr Jean Luc Allogo Ngoua, a  dans une récente sortie, demandé au président Ali Bongo , la mise en place d’un cadre de concertation national afin de jumeler les expertises de toutes les forces vives de la nation pour mettre fin, dit-il,  à la propagation du coronavirus qui a déjà fait  au dernier bilan dans le pays, 276 personnes contaminées dont 53 guérisons  et 3 décès.
« Nous pensons qu’il faut mettre en place un cadre de concertation national dont les modalités pratiques seront définies par le président de la République ou le gouvernement. Et pour cela, il faut mettre à contribution toute la société gabonaise afin qu’ensemble nous puissions parvenir  à enrailler ce fléau qui nous frappe de plein fouet »,  a suggéré M. Allogo Ngoua.
Selon les responsables du mouvement, ce cadre de concertation aurait pour avantage de faire en sorte que chacun, selon son expertise, son âge et son genre vienne à contribuer à la lutte contre la pandémie.
La proposition fait suite au constat, par le mouvement, de l’échec du confinement total, indique-t-on.
« Nous pensons que les cas de contaminations qui sont en progression  montre qu’avant le confinement total on n’avait approximativement 7 cas de contamination et aujourd’hui nous sommes à 211 cas de contaminations, ce qui veut dire que le confinement n’a pas réussi et donc l’Etat a bien fait de prendre les mesures allant vers un déconfinement et ce d’autant plus que l’OMS nous recommande d’apprendre à vivre avec le virus »,  a indiqué Secrétaire général du mouvement « mon Gabon », le Dr Eric Simon Zue Obiang
Par ailleurs, le secrétaire général adjoint, chargé des affaires sociales,  du mouvement, Paul Kopendina Itanguino, a appelé le gouvernement à renforcer la sensibilisation des populations contre le covid-19.
« Nous pensons qu’il faut renforcer la sensibilisation, aujourd’hui c’est le seul canal par lequel l’Etat peut réussir ce combat contre la pandémie du covid-19.  Et pour cela il faut que tous les acteurs se mettent ensemble comme dans la lutte contre le SIDA, le paludisme et les maladies sexuellement transmissibles pour que tout le monde se mette au combat. Tous les relais doivent être mis à contribution »,  a –t-il indiqué.


Eudes Rinaldy Leboukou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.