Loi de Finances 2023 : un accent sera mis sur l’extension des réseaux d’eau et d’électricité ainsi que la réhabilitation des hôpitaux

Le Ministre de l’Énergie et des ressources hydrauliques Alain Claude Bilie By Nze et sa collègue du Budget et des Comptes publics, Édith Ekiri Mounombi épse Oyouomi au terme des conférences budgétaires le 28 juillet à Libreville © Gabonactu.com

Le Ministre d’Etat en charge de l’Énergie et des ressources hydrauliques, Alain Claude Bilie By Nze et son collègue de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong ont défendu jeudi 28 juillet 2022 durant les conférences budgétaires visant l’élaboration du projet de Loi de Finances 2023, respectivement les projets d’extension des réseaux d’eau et d’électricité ainsi que la réhabilitation des hôpitaux publics à travers le pays.  

« Ce que nous avons sollicité c’est d’une part, de pouvoir poursuivre les programmes entamés dans le cadre du PAT, de continuer à suivre les travaux qui sont exécutés en PPP et de pouvoir poursuivre les travaux d’extension des réseaux  d’eau et d’électricité à travers le territoire national », a indiqué M. Bilie By Nze au terme de son exposé.


 Le Ministre de la Santé et des affaires, Dr Guy Patrick Obiang Ndong (gauche) durant les conférences budgétaires © Gabonactu.com

Le Ministre de la Santé et des affaires, Dr Guy Patrick Obiang Ndong (gauche) durant les conférences budgétaires © Gabonactu.com

Des projets qui vont résoudre progressivement la desserte en électricité et en eau potable  dans la capitale gabonaise qui connait un déficit criard en la matière. En effet, selon les données officielles, plus de 55 %  des ménages vivant dans  le Grand Libreville ( Owendo, Ntoum, Akanda et Libreville) qui accueille environ la moitié de la population gabonaise estimée à 2 millions d’habitants, n’ont pas accès à l’eau potable. Situation identique en ce qui concerne l’électricité.

Pour le Ministre de la Santé et des affaires sociales, Dr Guy Patrick Obiang Ndong l’un de ses chantiers prioritaires porte  sur la réhabilitation des hôpitaux publics du pays, plongés dans une déliquescence sans précédent.

« Le Ministre du budget s’est engagé à soutenir ces projets qui consistent à la réhabilitation  des hôpitaux, leur équipement et permettre à la population gabonaise  de pouvoir avoir l’accès aux soins de qualité dans un certain nombre des départements sanitaires qui ont été identifiés », a-t-il déclaré.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.