Litige du marché ‘’Venez-voir’’ : entre intrigues et instrumentalisation de la justice

Arlyse Suel Obiang épouse Selman et sa mère  Marinette Meyie Ella durant le point  de presse le 17 septembre à Libreville © Gabonactu.com

Arlyse Suel Obiang épouse Selman, fille de Marinette Meyie Ella, propriétaire du Marché dit ‘’Venez Voir’’, situé dans le 3ème arrondissement de Libreville, a dans un point de presse dénoncé les intrigues et l’instrumentalisation de la justice, orchestrés par Christian Ella Beckoung, jeune frère de sa mère qui, affirme-t-elle, veut spolier sa mère de son propre patrimoine privé provenant du mariage avec son père.

« Ce litige s’accompagne des faits sordides tels que : des agressions diurnes et nocturnes, des interpellations arbitraires et des incarcérations abusives, sous fond de menaces de toutes sortes », a fustigé Mme Obiang Selman, indiquant au passage que cette situation est détestable et navrante.


Christian Ella Beckoung avait décidé de créer en 2012, un marché dans la villa de sa grande sœur Marinette Meyie Ella qui séjournait en France. Ce, sans son consentement. Ella Beckoung devenu propriétaire « illégal » de ce marché, tirerait seul les bénéfices découlant des taxes et autres locations des étales.

Toutes les tentatives du règlement à l’amiable du litige n’ont été en vain. C’est ainsi que Mme  Meyie Ella  a ester en justice son frère. Le tribunal de commerce avait donné raison à cette dernière en prononçant « l’expulsion et la résiliation du bail de fait » assorti d’une décision « d’exécution provisoire ».

Selon Arlyse Suel Obiang épouse Selman, cette « exécution provisoire a été retoquée à notre grande surprise, comme par extraordinaire, par un tour de passe passe ».  

Le rendu du tribunal avait provoqué l’ire de Marinette Meyie Ella qui a organisé un Sit-in le 21 août 2021 au hall du tribunal de Libreville pour se faire entendre. Une approche apparemment payante, le magistrat chargé du dossier litigieux, soupçonné de détricoter la loi a été dessaisi et remplacé par un autre au dernier Conseil supérieur de la Magistrature.

L’affaire est désormais pendante devant la Cour d’Appel, devant lequel  la famille de Mme Meyie Ella fonde beaucoup d’espoir.

« Cette affaire est réellement pénible, car elle plonge l’ensemble de la famille dans une crise sans précèdent, c’est pourquoi j’implore le seigneur pour que justice soit faite », a-t-elle supplié.

Camille Boussoughou


One thought on “Litige du marché ‘’Venez-voir’’ : entre intrigues et instrumentalisation de la justice

  1. Je pris le Dieu paix et d’Amour de remplir les cœurs des membres de cette famille de son Amour qui surpasse tout dans la vie afin que le diable n’est point de place au sein de cette famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.