Licenciement abusif et violation de droits humains d’un employé séropositif de l’Ecole Rurale d’Oyem depuis 2 ans

Le Réseau national pour la promotion de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes en santé développement et  population (RENAPS/AJ) section Gabon,  a dans une lettre de plaidoyer  adressée  au Ministre de l’Agriculture, Charles Mve Ella , dénoncé une fois de plus  le licenciement abusif et la violation des droits humains  dont fait l’objet depuis deux ans , Antoine Ebane,  un employé séropositif de l’Ecole nationale des cadres ruraux d’Oyem.

« Monsieur le Ministre, notre organisation à l’image de l’ensemble de la société civile citoyenne, est résolument engagée dans le combat pour la promotion de l’Etat de droit basé sur les trois piliers dont le respect de soi, des autres et de la souveraineté nationale. C’est pourquoi, nous sommes d’ores et déjà convaincus de l’imminence d’une réintégration de sieur EBANE Antoine avec rappels des salaires de la période correspondant à l’obstruction de l’exécution des obligations contractuelles, à défaut de confirmer le licenciement abject assorti du paiement de ses droits et indemnités de rupture du lien contractuel », a fustigé Guy René Mombo Lembomba coordonnateur général du RNAPS/AJ.

Dans son précédent courrier daté  du 22 juillet 2021, le  RENAPS/AJ, avait relévé que le motif « fallacieux » argué par l’employeur de monsieur Ebane était « l’absentéiste ».


« Monsieur le Ministre, relativement à la subrogation qui vous lie à l’Ecole Nationale de Développement Rural d’Oyem et éventuellement dans le soucis d’informations complémentaires qui justifient la présente intercession, nous sommes disposés à vous rencontrer afin de renforcer ensemble le climat de paix et de prospérité dont notre pays le Gabon a en permanence besoin pour la sérénité de nos dirigeants auxquels il incombe de tracer les grandes perspectives », a-t-il sollicité.

Camille Boussoughou


One thought on “Licenciement abusif et violation de droits humains d’un employé séropositif de l’Ecole Rurale d’Oyem depuis 2 ans

  1. Si réellement le motif c’est l’absentéisme d’accord pour la réintégration, mais une enquête est nécessaire auprès des étudiants afin de vérifier si ce dernier ne contamine pas les étudiants… Parceque on sait que cette pendemie touche beaucoup le milieu scolaire, et rien n’arrive par hasard, nous savons tous que la vengeance est monais courante chez les séropositif… Veillez à former les optimistes et non les décourager, les affaibli…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.