Les parlementaires de l’opposition dénoncent pour leur ventre et non pour le Peuple (Tribune libre)

On peut admettre après avoir suivi la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux que les députés et sénateurs de l’opposition ont posé un acte louable, un acte qui consiste à défendre la République et partant, le Peuple. Toutefois, l’acte relève de l’indignité envers le peuple gabonais et de la félonie Politique.

Aussi, il ne serait pas bon de voir dans cette démarche comme un acte posé en faveur des citoyens. Deux raisons :


– Deux ans durant ces parlementaires de l’opposition se sont mis, en intelligence avec ce gouvernement pour voter une loi qui prive le peuple de leurs libertés dont celle d’aller et venir.

– Ces mêmes élus se sont rendus complices du gouvernement en votant la non publication du rapport d’enquête parlementaire sur la gestion des fonds Covid.

Ils peuvent objecter le fait qu’ils n’avaient pas la majorité pour faire échec à ce vote, certes, cependant leur position de député corrélée au fait qu’il est question de la gestion des deniers publics provenant de l’aide des bailleurs de fonds, commandait qu’ils dénoncent cette forfaiture. Or, le fait pour eux d’être restés dans un silence de bon aloi faits d’eux les parfaits complices de la majorité.

Tout ceci mis ensemble laisse croire sinon conclure que la démarche de ce jour ne s’inscrit pas dans une volonté manifeste de défendre le peuple. Elle est plutôt un comportement relevant de la félonie Politique. L’objectif serait de se disculper suite aux critiques acerbes du COPIL citoyen qui pointe une connivence coupable entre les parlementaires et le gouvernement dans l’oppression du peuple et la gestion peu orthodoxe des fonds Covid.

2023 n’est qu’à un pas. Face à cela, nous disons, no pasarán (ils ne passeront pas !)

Steeve Yondzi, militant de la société civile, président de Dignité Afrique


One thought on “Les parlementaires de l’opposition dénoncent pour leur ventre et non pour le Peuple (Tribune libre)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.