« Les femmes n’ont jamais autant participé à la vie publique » (Ali Bongo Ondimba)

Le président Ali Bongo Ondimba a déclaré sur la page Facebook  de la Présidence de la République à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes que la promotion de la femme dans la vie sociale gabonaise ces dernières années est plus prononcée qu’avant.

« Les femmes n’ont jamais autant participé à la vie publique », a estimé le numéro un gabonais, indiquant par que ces femmes « n’ont jamais autant contribué à faire respirer et évoluer notre société ».

Le Chef de l’Etat qui a décrété la décennie de la femme (2015-2025) fait de la promotion de la femme son cheval de bataille. Il a promu plusieurs femmes dans les hautes fonctions de l’administration à l’instar de Rose Christiane Ossouka Raponda, Lucie Milebou Aubusson Mboussou et Marie Madeleine Mbourantsuo, respectivement Premier Ministre, présidents du Sénat et de la Cour constitutionnelle.


Sur sa page Facebook, Ali Bongo a fait un parallèle avec le programme « Gabon Egalité », traduisant l’Egalité des droits entre l’homme et la femme. Ceci aura pour conséquence, a annoncé le numéro un gabonais, la modification sous peu du code pénal.

« Très bientôt, au Gabon : les violences basées sur le genre et les violences conjugales seront sanctionnées plus durement ; l’égalité totale entre les femmes et les hommes en matière de divorce pour faute sera instaurée et le divorce par consentement mutuel sera autorisé ;  la spoliation des veuves, insupportable violence patrimoniale encore trop fréquente, sera très sévèrement sanctionnée et, en cas de décès du conjoint, les femmes jouiront de droits égaux à ceux des hommes », a-t-il souligné.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.