Les « agresseurs de Ping réclamaient leur argent (procureur)

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les jeunes qui ont attaqué le domicile de l’opposant Jean Ping voulaient s’informer de la « situation de leurs parents et amis incarcérés à la suite des événements du 20 décembre 2014 ; mais aussi, pour réclamer les fonds que l’occupant des lieux leur avait promis en contre partie de leur participation aux événements du 20 décembre 2014 », a déclaré le procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé dans une conférence de presse lundi à Libreville.

 

Ces jeunes ont enfreint la loi. Ils sont passibles d’une peine de prison allant de 5 à 10 ans de prison.


 

De son côté, Jean Ping est condamnable. Il a séquestré chez lui les 15 jeunes interpellés qui « y ont subit des traitements inhumains ».  « C’est inacceptable pour un ancien président de la Commission de l’Union africaine », a martelé Mme Ouwé.

 

Martin Safou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.