Législatives 2018 : R&HM remporte la partielle du canton Ellelem face à la machine pédégiste

Edgard Owono Ndong, élu député du canton Ellelem (sous réserve d’officialisation)@DR

Libreville, 11 novembre (Gabonactu.com) – Le 2e tour de l’éléction législative partielle dans le canton Ellelem dans la province du Woleu Ntem (Nord) aurait sacré Edgard Owono Ndong, candidat du Rassemblement Héritage & Modernité (RHM) avec 690 suffrages exprimés contre 568 pour le PDGiste Mengue Menie, indique la page Facebook du RHM.  
En attendant la confirmation par le centre Gabonais des élections (CGE) et la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle, le RHM porte son total à 5 députés, égalant ainsi les Sociaux-démocrates du Gabon (S-DG).
Au 1er tour organisé le 27 octobre dernier et qui correspondait à la date du 2e tour sur toute l’étendue du Gabon, le candidat du parti démocratique Gabonais (PDG) avait pourtant obtenu 33,19% contre 25,21% pour son adversaire.
En attendant la proclamation officielle des résultats, voici ce qui pourrait être la nouvelle configuration de l’Assemblée nationale Gabonaise, selon le nombre d’élus, parti par parti :
Parti démocratique Gabonais (PDG) – 98 députés
Les Démocrates (LD) – 11 députés
Indépendants – 8 élus
Restauration des Valeurs Républicaines (RV) – 6 députés
Sociaux-Démocrates du Gabon (SDG) et Rassemblement Héritage et Modernité (RH&M) – 5 députés
Parti social-démocrate (PSD) et Union Nationale (UN) – 2 députés
Cercle des libéraux-réformateurs (CLR) ; Démocratie Nouvelle (DN) ; Front d’égalité Républicaine (FER) ; RV/PDG ; Union pour la démocratie et l’intégration sociale/Parti démocratique Gabonais (UDIS/PDG) ; Union pour la Nouvelle République (UPNR) – 1 député.
Cependant, au profit de l’alliance signée entre le RHM d’Alexandre Barro Chambrier et l’Union nationale (UN) de Zacharie Myboto, ajouté à cela la proximité d’avec les Démocrates de l’ancien président de cette même chambre, Guy Nzouba-Ndama, ces partis pourraient constituer un bon petit groupe parlementaire en devenant la 2e force politique du Gabon.
Mais l’écrasante majorité du PDG ; une centaine d’élus avec ceux des alliés (UDIS, RV, CLR, DN, UPNR, Indépendants, etc.), noiera leur opposition parlementaire.


Précieux Koumba


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.