Le syndicaliste Didier Atome Bibang relaxé après une forte pression

Didier Atome Bibang (chemise blanche) à sa sortie des locaux de la PJ © DR

Le Président du Syndicat National des Professionnels des Eaux et Forêts (SYNAPEF), Didier Atome Bibang a été relaxé jeudi soir après une forte pression de sa base, des syndicats amis et des activistes « choqués » par son audition puis sa garde à vue à la Police judiciaire (PJ).

Didier Atome Bibang a été convoqué pour dénonciation calomnieuse et interception d’un courrier officiel.
Jeudi en milieu de matinée, le SYNAPEF a organisé une conférence de presse pour dénoncer cette garde à vue illégale.
Le Bureau du SYNAPEF a dénoncé « le virage incontrôlé pris par le Ministre des Eaux et forêts Lee White, par la persécution de ses membres dont en premier son Président« .
Pour le syndicat, les ennuis de son président trouvent leurs origines dans le mouvement de grève lancé par le SYNAPEF le 17 juin dernier.
Le SYNAPEF a conclu que le seul crime que de son président c’est « d’avoir le courage de servir à sa manière son pays en défendant les intérêts des personnels du ministère des Eaux et Forêts, en vue de leur exercice professionnel dans des conditions idoines ».

Marie Dorothée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *