Le SAMEAU, pour promouvoir la communication audiovisuelle au Gabon

Le Ministre de la Communication, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou (centre) contemplant l’ancien matériel audiovisuel des années 60 exposé dans un des stands © Gabonactu.com

Le Ministre de la Communication et de l’économie numérique, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, a officiellement ouvert le 23 septembre  à Libreville la première édition du Salon des métiers de l’audiovisuel et du numérique (SAMEAU), un événement organisé par Gab’kulture Event afin de promouvoir et d’approcher au plus près du public  les pratiques d’un secteur en perpétuelle mutation découlant  des nouvelles technologies.

Pour sa première édition, le salon des métiers de l’audiovisuel et du numérique a posé ses valises au Musée national de Libreville. L’évènement qui prend fin ce samedi 25 septembre, est organisé sous un format hybride incluant un symposium, des ateliers et des expositions.


Les professionnels de la Communication, en général, et de l’audiovisuel, en particulier, ont eu durant ces jours à lourde tâche d’interroger les pratiques et contenus de leurs médias qui, depuis un certain temps, n’intéressent plus grand monde. Un état des lieux pour envisager la conception des nouvelles approches visant à reconquérir les auditeurs et téléspectateurs.

Pour cela, un accent particulier a été mis en atelier sur les questions d’écriture journalistique, d’éthique, la déontologie et des questions plus techniques concernant le montage vidéo et de l’exploitation des TIC,  afin d’atteindre les standards internationaux en termes de pratique et de production.

Selon la présidente du comité d’organisation du SAMEAU, Jennifer Nuptia de Mayombo, ce « salon sera le lieu indiqué pour acquérir les outils nécessaires devront permettre aux différents participants de renouer avec la créativité, l’innovation, et l’originalité dont a besoin le secteur, en plus de faire face à la précarité des structures de production et de communication ».

Mieux encore, le présent salon des métiers de l’audiovisuel et du numérique veut contribuer à relever le niveau d’expression des médias du pays, mais également impacter l’économie du pays via la professionnalisation et le développement des économies de la communication et de la culture.

Antoine Mayombo


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.