Le procès  de Justin Ndoundangoye s’ouvre ce 26 novembre 2021

Le prévenu Justin Ndoundangoye © D.R

L’ancien ministre gabonais des Transports, de l’équipement et des infrastructures, Justin Ndoundangoye, par ailleurs député du 2ème arrondissement de Franceville (sud-est) qui a perdu son immunité parlementaire pour se mettre à la disposition de la justice, sera à la barre de l’audience correctionnelle ce vendredi 26 novembre 2021.

Le procès Justin Ndoundangoye d’ouvrira finalement ce vendredi 25 novembre après un renvoi de 15 jours souhaité par la défense. Il devra comparaitre avec un de ses proches, Jean-Aimé Nziengui, ancien Directeur technique  l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF).


Incarcéré depuis le 9 janvier 2020 dans le cadre de l’opération anticorruption baptisée « scorpion », Justin Ndoundangoye est poursuivi pour des  faits présumés de « détournement de deniers publics,  concussion, complicité de concussion et d’association de malfaiteurs ».

“Okulu la solution ” fut  l’une des figures emblématiques du pouvoir à l’époque où Brice Laccruche Alihanga était le tout puissant Directeur de cabinet du Président Ali Bongo Ondimba.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.