Le PDG organise son congrès extraordinaire le 12 décembre 2021

Le Distingué Camarade Président du PDG, Ali Bongo Ondimba durant le congrès de décembre 2017 © D.R

Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 53 ans), organise son  congrès extraordinaire le 21 décembre 2021 pour, vraisemblablement réaménager les organes du parti et donner de la place aux nouveaux militants dont les formations politiques sont dorénavant absorbées par le PDG.

Le Parti démocratique gabonais a en effet absorbé Démocratie nouvelle (DN, opposition), le groupe Massavala (opposition), le Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV, majorité), les Sociaux-démocrates gabonais (SDG, majorité) et plusieurs leaders politiques.


Des élus (députés, sénateurs et conseillers locaux) issus de ces partis se verront attribués quelques galons au sein du parti dit de « masse » pour continuer les activités politiques dans leurs circonscriptions respectives.

La messe politique s’annonce également cruciale à deux ans des élections générales (présidentielles, législatives et locales). L’équipe réaménagée du parti devra  se mettre à la tâche pour préparer sereinement  ces joutes électorales à venir. Pour garantir, souligne-t-on, une victoire cash à Ali Bongo Ondimba, candidat naturel du PDG.

Une manière, indique-t-on, de contrecarrer les grandes ambitions de l’opposition qui s’organise progressivement, avec l’élection le  13 novembre courant  de Paulette Missambo  à la tête de l’Union nationale (UN), une des grandes formations politiques de l’opposition du pays. Une opposition qui prône la dynamique unitaire

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.