Le maire de Mouila démontre qu’il n’a pas mangé l’argent de sa commune

Norbert Diramba, maire de Mouila issus de l’opposition (Les Démocrates) a innové en publiant sur les réseaux sociaux son bilan financier de 2020 pour informer les citoyens de sa ville à quoi a servi l’argent collecté ou reçu de l’Etat.

Selon le rapport, en 2020, le budget de la commune de Mouila était de 504.217.671 francs. La maire a réalisé des recettes de 730.836.939 francs réparties ainsi qu’il suit : Droits et taxes locales : 205.264.257, subventions reçues : 352.727.916 et ristournes (impôts) : 172.844.766 FCFA.


Ci-dessous l’intégralité du rapport qui est une grande première au Gabon où la gestion du budget municipal est généralement opaque :

Chères molviloises et chers molvilois,

Au terme de l’exécution du budget du dernier exercice, je viens vous rendre compte des opérations de recettes et de dépenses effectuées du 1er janvier au 31 décembre 2020.

En rappel il y a lieu d’indiquer que le budget de l’exercice 2020 avait été arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 504.217.671 francs.

Des recettes

Les recettes comprennent les droits et taxes locales, les subventions versées par l’Etat et les ristournes sur impôts. En 2020, le montant des ressources mobilisées s’élèvent à 730.836.939 francs et se répartissent ainsi qu’il suit :

– Droits et taxes locales : 205.264.257

– Subventions reçues : 352.727.916

– Ristournes : 172.844.766

Les droits et taxes locales recouvrés sont passés de 84.828.760 francs en 2018 à 167.114.560 francs en 2019, pour se situer à 205.264.257 francs en 2020. Cette performance, enregistrée dans un contexte économique difficile aggravé chaque jour par les mesures de lutte contre la Covid 19, est la conséquence des réformes initiées dès la prise de fonction du bureau du conseil municipal que j’ai l’honneur de présider.

Le plaidoyer auprès du Gouvernement de la République sur les attentes des populations de notre cité l’a conduit à soutenir nos efforts de recouvrements des droits et taxes locales. Ainsi, le montant des subventions reçues en 2020 s’élève à 352.727.916 francs contre 129.378.400 francs en 2019.

Les ristournes sur les impôts d’Etat collectés dans la commune de Mouila s’élèvent à 172.844.766 francs en 2020, contre 77.953.066 francs en 2019. Cette augmentation est liée principalement à la prise en compte des activités directes et indirectes de la société OLAM GABON.

Des dépenses

Les recettes collectées en 2020 ont permis de couvrir les charges à hauteur de 493.327.638 francs. Comparativement en 2019, les dépenses exécutées ont augmenté de 57.018.042 francs. En 2020 les dépenses se répartissent ainsi qu’il suit :

– Dépenses courantes de fonctionnement : 46.563.745, contre 47.965.624 en 2019 ;

– Dépenses du personnel et des élus : 342.163.029, contre 303.637.100 en 2019 ;

– Dépenses d’entretien du patrimoine : 22.994.020, contre 16.956.786 en 2019 ;

– Dépenses de transfert : 4.650.000, contre 4.649.700 en 2019 ;

– Dettes : 12.970.221;

– Dépenses d’investissement : 63.986.623, contre 45.193.650 en 2019.

L’augmentation des dépenses du personnel et des élus s’explique essentiellement par la prise en compte sur une année entière des agents recrutés en novembre et décembre 2019 après le vote et l’approbation du budget. Ces agents affectés au service de la recette et au service de la voirie sont les acteurs du relèvement des recouvrements des droits et taxes locales et de la propreté de notre cité.

L’accroissement des dépenses d’entretien du patrimoine est la conséquence du programme d’entretien des routes en terre initié en 2020 et exécuté par la Direction provinciale des travaux publics. Ce programme en 2020 a coûté 14.994.120 francs et représente 65,21% des dépenses de cette ligne budgétaire.

Les dettes sont constituées essentiellement des règlements effectués au profit des agents licenciés en 2014.

Les dépenses d’investissement exécutées à hauteur de 63.986.623 francs concernent les travaux d’achèvement du siège de la mairie du 2ème arrondissement (37.998.633), l’aménagement des voies (pont sur la rivière Doufoura, passerelle au quartier Tsouka et trottoirs 16.990.790), la construction des bacs à poubelle (5.547.400) et l’achat des débroussailleuses (3.449.800).

Du solde budgétaire

L’exécution du budget primitif de la commune de Mouila exercice 2020 se solde par un excédent budgétaire de 237.508.359 francs au 31 décembre ; l’excédent budgétaire étant la différence positive entre les recettes recouvrées et les dépenses payées.

Olam principale opérateur économique de Mouila / DR

Ce solde est affecté dans le compte de la mairie au Trésor public. Il en résulte qu’au 31 décembre 2020, le solde de la mairie au Trésor public est créditeur de 307.318.477 francs.

En deux exercices budgétaires nous avons substantiellement amélioré notre position au Trésor public passant d’un solde déficitaire de 145.413.759 francs au 31 décembre 2018 au solde créditeur susmentionné.

Du budget 2021

Pour 2021, le budget primitif de la commune de Mouila est arrêté en recettes et en dépenses à 887.071.766 francs contre 504.217.671 francs en 2020. Soit une augmentation de 382.854.095 francs affectée essentiellement à l’investissement (259.926.766 francs contre 64.000.000 en 2020).

Agréable week-end à tous dans le respect des mesures barrières.

Gabonactu.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.