Le Gabon veut établir  23 000 actes de naissance aux enfants apatrides

Le Ministre des Affaires sociales, Prisca Koho Nlend, a lancé en partenariat avec des Ministères de l’Intérieur, de la Justice Santé, avec l’appui financier de l’Unicef, un programme visant à établir 23 000 actes de naissance aux enfants apatrides au Gabon.

« Cette deuxième phase du programme d’accès à la citoyenneté et protection sociale vient répondre à une forte demande de régularisation de la situation d’apatridie au Gabon », a déclaré Mme Koho Nlend, lançant le programme.

Les équipes des différents départements ministériels impliqués dans le programme sont constituées en guichet unique pour la mise en œuvre  de cette opération dans la province de l’Estuaire. L’opération  va ensuite se poursuivre  dans les provinces de l’Ogooué-Lolo, du Moyen-Ogooué et de l’Ogooué-Maritime afin de couvrir l’ensemble des provinces.


Lors de la première phase, le programme qui a permis d’établir près de 2000 actes de naissance aux enfants dont l’âge varie entre 0 et 18 ans,  a concerné les provinces du Haut-Ogooué, de la Ngounié, de la Nyanga, de l’Ogooué Ivindo et du Woleu-Ntem.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.