Le Gabon créé un bataillon du génie agricole pour mieux nourrir ses militaires

Le gouvernement gabonais réuni en conseil des ministres mercredi a décidé de créer un bataillon du génie agricole pour mieux nourrir les militaires gabonais, à en croire le communiqué final de cette réunion présidée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Le projet a été présenté et défendu par le ministère de la défense. Michael Moussa Adamo a réussi à faire adopter, à cet effet, par le conseil des ministre le projet de décret portant réorganisation de la Direction Générale du Génie Militaire.


« Parmi les innovations, on note la création du Bataillon du génie agricole ». Selon le décret « l’une des missions premières est d’appuyer l’Etat dans l’amélioration des moyens de subsistance des forces de défense ».

Le bataillon du génie agricole se chargera également de « la mise en place de Formations rattachées du Génie Militaire ».

L’objectif à terme, selon le conseil des ministres est de permettre à cette structure des forces de défense de répondre de manière optimale aux enjeux nouveaux liés à sa montée en puissance.

Le texte ne précise pas si le nouveau bataillon se chargera de créer des plantations ou des fermes pour réduire l’insécurité alimentaire récurent dans le pays. Le poulet et la viande surgelés, les pattes alimentaires et les boites de conserve sont les aliments principaux des soldats actuellement nourris par les forces de défense du Gabon. Le nouveau bataillon pourrait fournir des légumes et certainement du poulet frais aux soldats.

Pays doté d’une pluviométrie exceptionnelle et d’immenses terres arables, le Gabon importe plus de la moitié des produits alimentaires. L’agriculture longtemps décrétée priorité des priorités demeure empirique. Tous les projets initiés échouent ou végètent.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.