Le Gabon autorise l’importation de 3000 tonnes d’huile de palme pour combler le déficit et lutter contre la hausse des prix

Le porte-parole de la présidence de la République, Jessye Ella Ekogha a annoncé mercredi dans une conférence de presse que le Gabon a accordé une autorisation spéciale d’importer 3000 tonnes d’huile de palme pour combler le déficit de la production nationale à l’origine d’une flambée de prix.

Jessye Ella Ekogha répondait à une question d’un journaliste qui lui a demandé si le gouvernement se souciait des difficultés des populations suite à l’augmentation des prix de certains produits de première nécessité dont l’huile de palme très consommée dans le pays.


Accueillement, le bidon de 5 litres d’huile de palme est vendu à 7 000 voir 7 500 FCFA contre 4 500 FCFA avant la période du Covid 19.

Le porte-parole de la présidence de la République a indiqué que la production d’huile de palme au Gabon a connu une baisse à cause du confinement dû à la pandémie du Covid 19. Il n’a pas précisé si l’autorisation spéciale d’importer est accordée à un seul opérateur ou à plusieurs fournisseurs. Il n’a pas également fait une projection sur le retour à une situation normale concernant le prix de l’huile de palme.

Le Gabon a énormément investi dans le secteur du palmier à huile depuis 2011 grâce à son partenariat public et privé (PPP) avec le groupe singapourien Olam. Le pays envisage même de devenir un des principaux exportateurs d’huile de palme en Afrique.

Concernant les prix des autres produits alimentaires, Jessye Ella Ekogha a rappelé que plusieurs prix des produits de consommation courante sont bloqués au Gabon. Les consommateurs doivent être vigilant et signaler à l’administration tous les abus constatés dans les commerces.

Carl Nsitou


One thought on “Le Gabon autorise l’importation de 3000 tonnes d’huile de palme pour combler le déficit et lutter contre la hausse des prix

  1. Je suis Diawara Mahamadou ANCIEN IMPORTATEUR D’HULE DE CUISSON À PORT-GENTIL . Tel: 0024166409777, je serais prêt à discuter des solutions quand vous voudrais .
    Nous ne savons plus ce que l’état veut en fin de compte .
    Vouloir inciter les importateurs à faire un travail qui ne leurs apporterait aucun bénéfice est vain de fait du simple fait que l’état réclame 500fr cfa de droit sur chaque litre huile important .
    Si nous faisons le bon calcul , en ce moment même le bidon de 20litre coûte $32 soit 18.400fr , l’état veut 500fr/ litre soit 10.000fr de droit et taxes sur chaque bidon de 20litres soit un total de 28400fr au prix de reviens de chaque bidon , à combien l’importateur devrait vendre le bidon pour s’en sortir ?
    Je crois que c’est bien une belle folie de vouloir baisser les prix avec cette appétit qu’il a à vouloir l’œuf et l’omelette .
    La solution dans l’immédiat serait de ne pas taxer l’huile en un mot pour que le prix redevient normal jusqu’à ce que le monde entier sorte de la pandémie et ensuite revenir au même régime d’avant afin que le prix sur le marché soit au plus à 20.000fr/bidon comme le veut l’état , c’est à dire quand le prix de l’huile reviendra à entre $12 et $17 , l’état pourrait à nouveau taxer à hauteur de 44% au taux cumulé comme avant et tout le monde aura son compte .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.